Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 11:59

Ils nous avaient promis une élection de maréchal, Sarkozy devait récolter 80% des suffrages des militants UMP pour la désignation du président du parti… Certes, il est élu sans surprise, mais avec 67% des voix, ce n’est qu’une élection de petit caporal. Tout porte à croire que le petit caporal va maintenant poursuivre son programme d’épuration de l’appareil. On va marginaliser en douceur les opposants, les pro-Le Maire et les pro-Juppé pour les priver de base, les priver de relais et avoir le monopole de la parole d’opposition. On va changer le nom, refonder les statuts de telle sorte que la primaire soi-disant « ouverte » pour la désignation du candidat à la présidentielle de 2017 ne soit qu’entrebâillée. Après avoir couru après les voix les plus à droite de l’UMP, notre petit caporal va élargir son discours vers le centre, non pas pour rallier Bayrou (au contraire, il faut le tuer, celui-là, pour décrédibiliser Juppé), mais pour tenter de rassurer ses électeurs. Sombre dimanche que ce 30 novembre où l’on se réveille avec le sentiment que l’UMP, en se mettant au garde à vous derrière le petit caporal, se révèle réellement gangrenée par une droite revancharde qui a adopté les postures et le discours de la droite extrême et franchouillarde. Maréchal, nous y revoilà avec Marion Le Pen Maréchal. Son ascension fulgurante laisse pantois celui qui croirait naïvement que le FN est un parti démocratique. Mais évidemment, ce n’est pas le cas ! Le Pen père a installé sa fille aux commandes et les adhérents n’ont plus maintenant le choix qu’entre le plébiscite ou la mise au placard. Le Pen père et sa fille ont installée Marion dans le Vaucluse, dans ces terrains conquis du sud-est de la France où le ramassage des voix poujadistes devient une industrie prospère. Là encore, comme à l’UMP, c’est la frange la plus traditionnelle et réactionnaire du FN qui marque des points en plébiscitant une petite poupée Barbie au comité central du parti. Sombre dimanche pour tous ceux qui ont passé l’âge de jouer à la poupée et au petit soldat de plomb… plombé espérons-le par des affaires qui le rattraperont bien un jour.

dr

Partager cet article

Repost 0
Published by lahune
commenter cet article

commentaires

Michèle Mothes 02/12/2014 12:56

Ne pourrions-nous pas fonder le parti de ceux qui savent que Sarkozy est une calamité pour la France, et son clan . . . et nous, les sans grade qui percevons si bien sa malfaisance.
Le FN et l'UMP s'apparentent pour moi à des sectes dont les adeptes sont aveuglés, en recherche qu'ils sont d'une appartenance à un groupe ou d'une reconnaissance dans ce monde où nous nous perdons.
Je ne parviens plus à faire vibrer un mon optimisme. Une révolution ? Très dommageable pour tous, mais la colère est là, partout et elle finira par s'exprimer.

pichon 30/11/2014 12:22

J'aime beaucoup, on en reparlera prochainement....

Présentation

  • : LA HUNE
  • LA HUNE
  • : humeurs, bonnes ou mauvaises, mais à consommer sans modération!
  • Contact

Profil

  • lahune

Abonnement

Abonnez vous en cliquant sur l'espace "Abonnement" situé en bas à droite

Faites connaître à voscontacts et invitez les à nous rejoindre

Recherche

La Hune, pourquoi ?

La hune, sur les anciens navires, c’était la petite plate-forme située en haut du mât sur laquelle on envoyait un matelot pour surveiller la mer, les autres bateaux, voir s’il y avait des récifs… aujourd’hui, alors que les nuages de la crise économique ne cessent d’inquiéter, alors que celui qui a été élu capitaine du vaisseau « France » et ses courtisans semblent plus doués pour faire du vent plutôt que de s’occuper à rendre un peu moins pénibles les conditions dans lesquelles rame un équipage qui pourtant, avait souhaité atteindre de nouveaux horizons… disposer d’une modeste hune supplémentaire ne saurait faire de mal ; c’est la petite finalité d’un ènième blog comme celui-ci.

 

La hune, c’est aussi la « une » des journaux écrits, radios et télévisions, avec un « h » en plus… un h, parfois peut être aussi une hache, non pour pourfendre les journalistes qui dans leur ensemble font leur travail avec beaucoup de conscience, mais de temps en temps, pour rappeler que la médiatisation outrancière de l’information, sa mise en scène à grands coups de paillettes au mépris de règles élémentaires de ce qui doit être prioritaire, doivent être dénoncées comme la vigie le faisait du haut de la hune pour indiquer un danger.

 

Enfin, dans la pénombre dans laquelle nous tentons de nous diriger, on peut caresser le rêve que grâce à tous ceux qui apporteront leur contribution, la hune sera là de temps en temps pour donner un peu plus de clarté « hunaire » au milieu de la nuit dans laquelle voudraient nous laisser dormir des femmes et des hommes politiques de tous bords…

 

A vos plumes, mille sabords !

Bonnes Feuilles ...

Catégories

Les Copains D'abord