Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 12:17


Le dernier numéro du « Canard enchaîné » relate l’altercation entre Nadine Morano et le néo président de l’UMP le 9 décembre. La Nadine s’est vu proposer un poste de secrétaire nationale chargée de la formation professionnelle et de l’apprentissage qu’elle a refusé, estimant qu’il s’agissait d’une rétrogradation. Elle n’a pas tout à fait tort quand on imagine un instant l’immense préoccupation que doit représenter la formation professionnelle pour Nicolas Sarkozy dans sa stratégie pour 2017 ! Mais là n’est pas le propos. La cordialité de l’entretien du 9 décembre ne s’est pas démentie par la suite, le néo président se lâchant dans un sublime «Quoi ? Tu me dis non ?"… « Comment tu me parles, alors que j'ai tout fait pour toi ?" … "Je t'ai nommée ministre contre tous les connards qui ne voulaient pas que tu entres au gouvernement »…

L’emploi du terme « connard » revient de plus en plus fréquemment dans la bouche du président de l’UMP. Une brève lecture de ses propos récents vient nous rappeler quelques-unes de ses saillies. Qu’on en juge :

En 2007, les Bretons avaient reçu le compliment de la bouche du tout nouveau chef de l’Etat en déplacement en Bretagne ! Une vidéo montre Sarkozy disant à un pêcheur « je vous apporte le beau temps », à quoi le marin répond « En Bretagne, il pleut que sur les cons ! », ce qui lui vaut cette réplique pleine de tact de l’élégant Président « il doit pleuvoir souvent, alors ! »… Nous avions eu droit au fameux « casses toi, pauv’con : » du salon de l’agriculture, adressé à un visiteur qui n’avait pas souhaité saisir la blanche main tendue du maître d’alors de l’Elysée. Il pourra se consoler en constatant qu’il n’était qu’un connard parmi d’autres tels Copé et Fillon dont « L’Express » révélait en mai 2013 que Nicolas Sarkozy les avait qualifié ainsi devant un député UMP. Récidive en septembre 2013 toujours selon « L’Express » où l’on avait découvert que le petit caporal refusait d’être interviewé par « ce connard d’Apathie ». En octobre 2014 et toujours selon le « Canard enchaîné », c’est Bruno Lemaire, son rival dans la conquête de l’UMP qui a droit au qualificatif… « ce connard que j’ai fait ministre »…

Comme on le voit les proches de Nicolas Sarkozy ne sont à ses yeux que des connards. Que dire alors de ceux qui en sont plus éloignés, comme les militants de base de l’UMP, et pire, ceux qui ne pensent pas que du bien de l’ex chef de l’Etat ? Il faut que nous nous fassions une raison, nous ne sommes tous que des connards. Et quand je pense que l’ambition du petit caporal est en 2017, de régner sur ce pays de connards, je me demande avec angoisse si l’argent de l’UMP va servir à faire campagne pour le futur roi des cons…

 

dr

Partager cet article

Repost 0
Published by lahune - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LA HUNE
  • LA HUNE
  • : humeurs, bonnes ou mauvaises, mais à consommer sans modération!
  • Contact

Profil

  • lahune

Abonnement

Abonnez vous en cliquant sur l'espace "Abonnement" situé en bas à droite

Faites connaître à voscontacts et invitez les à nous rejoindre

Recherche

La Hune, pourquoi ?

La hune, sur les anciens navires, c’était la petite plate-forme située en haut du mât sur laquelle on envoyait un matelot pour surveiller la mer, les autres bateaux, voir s’il y avait des récifs… aujourd’hui, alors que les nuages de la crise économique ne cessent d’inquiéter, alors que celui qui a été élu capitaine du vaisseau « France » et ses courtisans semblent plus doués pour faire du vent plutôt que de s’occuper à rendre un peu moins pénibles les conditions dans lesquelles rame un équipage qui pourtant, avait souhaité atteindre de nouveaux horizons… disposer d’une modeste hune supplémentaire ne saurait faire de mal ; c’est la petite finalité d’un ènième blog comme celui-ci.

 

La hune, c’est aussi la « une » des journaux écrits, radios et télévisions, avec un « h » en plus… un h, parfois peut être aussi une hache, non pour pourfendre les journalistes qui dans leur ensemble font leur travail avec beaucoup de conscience, mais de temps en temps, pour rappeler que la médiatisation outrancière de l’information, sa mise en scène à grands coups de paillettes au mépris de règles élémentaires de ce qui doit être prioritaire, doivent être dénoncées comme la vigie le faisait du haut de la hune pour indiquer un danger.

 

Enfin, dans la pénombre dans laquelle nous tentons de nous diriger, on peut caresser le rêve que grâce à tous ceux qui apporteront leur contribution, la hune sera là de temps en temps pour donner un peu plus de clarté « hunaire » au milieu de la nuit dans laquelle voudraient nous laisser dormir des femmes et des hommes politiques de tous bords…

 

A vos plumes, mille sabords !

Bonnes Feuilles ...

Catégories

Les Copains D'abord