Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 10:32


Ainsi, aux dires du Père Le Pen, ce sont les services secrets qui auraient manigancé, manipulé quelques tueurs, pour perpétrer les attentats de janvier contre Charlie Hebdo et Porte de Vincennes. Pas besoin d’apporter la preuve de ce qu’il avance, le Père Le Pen, puisque conformément à la rhétorique des complotistes, il lui suffit d’affirmer que la preuve du contraire n’est pas établie…

Le Père Le Pen n’est pas le Père Noël et il ne pourra pas apporter la preuve du contraire : en allumant un feu de bois dans sa cheminée, il aurait déclenché un début d’incendie l’obligeant à quitter en trombe sa maison, avec pour conséquence, une chute malencontreuse. Jamais le Père Noël qui est expert en matière de cheminée n’aurait été aussi maladroit ! Le drame du Père Le Pen, c’est qu’à force de jouer avec les allumettes pour tenter de mettre le feu partout, il lui arrive de se brûler les doigts comme un vulgaire apprenti djihadiste confectionnant un engin de mort… à moins qu’ici encore, ce feu de cheminée ne soit à nouveau un coup de ces satanés services secrets ! On n’a pas jusqu’ici apporté la preuve du contraire…

On aurait grand tort de considérer qu’il ne s’agit là que d’un point de détail de l’histoire de la famille Le Pen. Florian Philippot qui connait bien le Président d’honneur du FN prétend que ce dernier abuserait parfois de la vodka, ce qui l’entrainerait à des déclarations publiques hors de propos avec la ligne politique sinueuse que tente de tracer sa fille pour baliser l’itinéraire qui doit la mener à 2017. Bien entendu, le Père Le Pen qui adore surtout se faire la vodka du diable conteste la version de Philippot ! Il ne boirait que du cidre et soutiendrait sans aucune contestation possible, la nouvelle ligne politique de sa présidente de fille… Trouvez l’erreur ! L’histoire de la famille Le Pen offre quelques anecdotes savoureuses sur les rapports qu’ils entretiennent avec le vin : On se souvient en effet que le Père Le Pen s’était vu offrir un gros cadeau par le cimentier Lambert, archi millionnaire et alcoolique invétéré, qui avait légué une bonne partie de sa fortune… sans doute pour le remercier de lui avoir payé quelques verres au bistrot d’à côté. Selon rue 89, Marine ne cracherait pas non plus sur le pinard, avec cependant une nette préférence pour les blancs… là au moins, la ligne politique reste fidèle à celle du père !

Hier, c’était la commémoration de la libération du camp d’Auschwitz. Naguère, le Père Le Pen avait qualifié les chambres à gaz d’un point de détail de l’Histoire. Franchement, vous croyez vraiment que c’est le Père Noël qui est une ordure ?

dr

Partager cet article

Repost 0
Published by lahune - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LA HUNE
  • LA HUNE
  • : humeurs, bonnes ou mauvaises, mais à consommer sans modération!
  • Contact

Profil

  • lahune

Abonnement

Abonnez vous en cliquant sur l'espace "Abonnement" situé en bas à droite

Faites connaître à voscontacts et invitez les à nous rejoindre

Recherche

La Hune, pourquoi ?

La hune, sur les anciens navires, c’était la petite plate-forme située en haut du mât sur laquelle on envoyait un matelot pour surveiller la mer, les autres bateaux, voir s’il y avait des récifs… aujourd’hui, alors que les nuages de la crise économique ne cessent d’inquiéter, alors que celui qui a été élu capitaine du vaisseau « France » et ses courtisans semblent plus doués pour faire du vent plutôt que de s’occuper à rendre un peu moins pénibles les conditions dans lesquelles rame un équipage qui pourtant, avait souhaité atteindre de nouveaux horizons… disposer d’une modeste hune supplémentaire ne saurait faire de mal ; c’est la petite finalité d’un ènième blog comme celui-ci.

 

La hune, c’est aussi la « une » des journaux écrits, radios et télévisions, avec un « h » en plus… un h, parfois peut être aussi une hache, non pour pourfendre les journalistes qui dans leur ensemble font leur travail avec beaucoup de conscience, mais de temps en temps, pour rappeler que la médiatisation outrancière de l’information, sa mise en scène à grands coups de paillettes au mépris de règles élémentaires de ce qui doit être prioritaire, doivent être dénoncées comme la vigie le faisait du haut de la hune pour indiquer un danger.

 

Enfin, dans la pénombre dans laquelle nous tentons de nous diriger, on peut caresser le rêve que grâce à tous ceux qui apporteront leur contribution, la hune sera là de temps en temps pour donner un peu plus de clarté « hunaire » au milieu de la nuit dans laquelle voudraient nous laisser dormir des femmes et des hommes politiques de tous bords…

 

A vos plumes, mille sabords !

Bonnes Feuilles ...

Catégories

Les Copains D'abord