Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 09:58

Des goûts et des couleurs, dégoûts et des colères en constatant à quel point trop d’abstentionnistes, d’électeurs du FN et de sympathisants de l’UMP n’ont pas encore compris que la vague soi-disant bleu-marine est du même brun que celle qui a exacerbé les nationalismes et poussé des populations européennes à se haïr et à s’entretuer au siècle dernier. La démocratie offre parfois malheureusement l’occasion de permettre à la bêtise d’écraser la raison, à la haine de l’emporter sur la fraternité et la solidarité, à la bête immonde de prendre les traits d’une méduse blonde et au bout du processus, d’autoriser des poignées d’extrémistes à prendre d’assaut des républiques pour ensuite… Les européens et les français en particulier semblent avoir la mémoire bien courte pour avoir oublié comment les nazis ont su utiliser le processus démocratique pour arriver au pouvoir, et pour ne pas avoir compris encore que le juif, l’arabe ou l’immigré sont les victimes expiatoires toutes désignées dès lors qu’un régime d’extrême-droite a libre cours pour mener sa politique d’exclusion.

En ces circonstances, il faut bien avouer que la démocratie est parfois difficile à supporter pour les démocrates qui veulent malgré tout le rester.

Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut avoir le moindre égard pour les électeurs du FN qui ont abdiqué leur propre humanité en soutenant des candidats aux propos souvent douteux et un parti au programme suicidaire. Chacun sait que la crise, le chômage, la déception, la colère et la désespérance sont instrumentalisées par le FN mais au regard de l’exigence démocratique, cela ne constituera jamais une raison suffisante pour donner un pouvoir quelconque, même au sein d’un simple département ou d’une commune, à des politiques dont la vocation subliminale est de détruire les valeurs républicaines et la liberté d’expression. Ce n’est pas parce qu’un bateau connaitrait quelques avaries que ses marins s’autoriseraient à faire entrer des rats dans le navire. Les électeurs du FN, qu’ils soient ou non de bonne foi, ne font qu’être les artisans du sabordage du bateau républicain. Comment peut-on être à ce point aveugle et sourd pour ne pas s’insurger en voyant les « ménarderies » de Béziers réhabilitant des tueurs de l’OAS, l’assèchement des subventions les plus sociales dans les municipalités gérées par le FN, en entendant les menaces proférées à l’égard des journalistes par Madame Maréchal-poupée Barbie-Klaus ?

Quant à Monsieur Sarkozy qui renvoie dos à dos la gauche et le FN, qui recommande explicitement de ne pas choisir entre les deux, comme si leurs valeurs étaient de même nature, qui persiste à flatter au-dessous de la ceinture l’électorat FN en s’insurgeant contre les menus des cantines scolaires, qui, au fil de ses meetings, se comporte de plus en plus comme un bateleur de préau d’école primaire, pâle imitation des grosses têtes de RTL, le cynisme en plus, quant à ce Monsieur Sarkozy qui est à ce point daltonien qu’il confond la couleur rose avec la couleur brune du FN, il mérite amplement que nous l’appelions dorénavant « Joe Daltonien », en espérant vraiment qu’un jour, les juges auront les moyens de refermer sur lui les fameuses portes du pénitencier.

dr

Partager cet article

Repost 0
Published by lahune - dans politique
commenter cet article

commentaires

Flury 27/03/2015 08:04

J'ai oublié l'essentiel: c'est un très bon article dont je partage pleinement les termes. C'est qd même çà qu'il faut dire!

Lachartre 26/03/2015 23:59

Hélas si ! Il y a bien des choses en somme qui justifient - je devrais dire "qui expliquent" - le vote FN. Je veux parler de l'ignorance de l'Histoire, d'une inconséquence économique due à une fruste éducation, de la peur, de la lâcheté, autant de petites humeurs dont il serait naïf de penser que notre "humanité" s'est débarrassée avec le ...progrès (?). Mais peut-on s'autoriser à gémir si on ne va pas au contact des malades. J'avoue que je n'ai pas fait grand-chose pour les rencontrer, leur parler posément, essayer de leur ouvrir les yeux (et les oreilles). Et vous ?

Lachartre 27/03/2015 18:46

On est bien d'accord, et "justification" ou "explication" à ce niveau de notre désarroi appartiennent à la sémantique et ne freinent pas le phénomène. On est bien affligé de constater que l'inconcevable se réalise et on aurait moins de regrets si la politique menée avait été moins conciliante avec les forces qu'elle était supposée combattre. Mais je me pose encore la question "que faire ?" de façon très concrète pour démonter efficacement les thèses du FN en dehors de l'entre-soi dans lequel nous nous trouvons ici, et ailleurs. Je ne sais pas comment ça se fait, mais je n'ai jamais d'électeurs du FN à ma table, et j'en viens presque à le regretter puisque je ne peux pas leur parler. Aller à leur meetings ? Bon courage ! Voilà, c'était le sens de mon commentaire.

Flury 27/03/2015 07:54

Je sais tout ce que tu dis, mais tu donnes des explications qui ne sont pas des justifications. Je persiste et signe: rien ne justifie.

Flury 26/03/2015 13:26

Rien ne justifie de voter pour le FN et ceux qui le font, combattons les, sans états d'âme, sur le plan des idées ce qui devrait être aisé car ils n'en ont pas. Pour le petit roitelet mafieux, qq finira bien par le foutre à l'ombre et peut-être même que çà viendra de sa famille où il doit bien rester des gens éminemment respectables.

Pichon 26/03/2015 10:51

excellent article!

Présentation

  • : LA HUNE
  • LA HUNE
  • : humeurs, bonnes ou mauvaises, mais à consommer sans modération!
  • Contact

Profil

  • lahune

Abonnement

Abonnez vous en cliquant sur l'espace "Abonnement" situé en bas à droite

Faites connaître à voscontacts et invitez les à nous rejoindre

Recherche

La Hune, pourquoi ?

La hune, sur les anciens navires, c’était la petite plate-forme située en haut du mât sur laquelle on envoyait un matelot pour surveiller la mer, les autres bateaux, voir s’il y avait des récifs… aujourd’hui, alors que les nuages de la crise économique ne cessent d’inquiéter, alors que celui qui a été élu capitaine du vaisseau « France » et ses courtisans semblent plus doués pour faire du vent plutôt que de s’occuper à rendre un peu moins pénibles les conditions dans lesquelles rame un équipage qui pourtant, avait souhaité atteindre de nouveaux horizons… disposer d’une modeste hune supplémentaire ne saurait faire de mal ; c’est la petite finalité d’un ènième blog comme celui-ci.

 

La hune, c’est aussi la « une » des journaux écrits, radios et télévisions, avec un « h » en plus… un h, parfois peut être aussi une hache, non pour pourfendre les journalistes qui dans leur ensemble font leur travail avec beaucoup de conscience, mais de temps en temps, pour rappeler que la médiatisation outrancière de l’information, sa mise en scène à grands coups de paillettes au mépris de règles élémentaires de ce qui doit être prioritaire, doivent être dénoncées comme la vigie le faisait du haut de la hune pour indiquer un danger.

 

Enfin, dans la pénombre dans laquelle nous tentons de nous diriger, on peut caresser le rêve que grâce à tous ceux qui apporteront leur contribution, la hune sera là de temps en temps pour donner un peu plus de clarté « hunaire » au milieu de la nuit dans laquelle voudraient nous laisser dormir des femmes et des hommes politiques de tous bords…

 

A vos plumes, mille sabords !

Bonnes Feuilles ...

Catégories

Les Copains D'abord