Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 21:31

Les élections départementales du 22 mars prochain devraient confirmer la lourde défaite du PS annoncée déjà depuis de longs mois. La fessée n’étant plus de mise, c’est une grosse claque électorale, autrement dit une retentissante mandale que le Parti socialiste risque de se prendre, la conjugaison d’une forte abstention et de nouvelles règles de scrutin empêchant même souvent les candidats socialistes de sa qualifier pour le second tour.

Squelettique consolation, pour certains, ce sera effectivement la fin du cumul  des mandats.

Les raisons de cet échec sont multiples et on peut faire confiance au personnel politique pour aller en chercher les raisons…  chez le voisin : la faute à Hollande, à Valls, aux frondeurs, aux verts pour ce qui est des scènes de ménage interne à la gauche modérée… Pour ma part, je pointerai plutôt l’inconsistance de la direction actuelle du PS et l’incapacité de ce parti et des écologistes à se comporter comme partis de gouvernement à savoir, assumer la responsabilité du pouvoir et vivre la solidarité qu’en impose l’exercice, avec les compromis que cela nécessite.

Mais c’est toute la gauche qui va se mordre les doigts au soir du 22 mars. Et on aurait tort de passer sous silence le sabotage entrepris par Mélenronchon qui a multiplié depuis des années les attaques en règle contre son plus grand ennemi, la social-démocratie. Marchant dans les empreintes laissées par Marchais qui pourfendait les socialistes jusqu’à faire perdre des élections dans le seul but de demeurer le 1er parti de gauche, Mélenronchon n'a qu'une obsession, détruire le PS tout en démantelant le PC pour devenir le leader maximo de France. Notre Chavez au petit pied mise à la fois sur l’implosion des socialistes et l’effritement continu d’une droite classique de plus en plus poreuse à l’extrémisme et à la désignation de boucs émissaires. Ce glissement des deux principales plaques tectoniques de la vie politique française pouvant contribuer à l’émergence d’un pôle nord d’extrême droite à forte aimantation… et d’un pôle sud de gauche radicale dont le chef pingouin serait… devinez qui ! Sachant par ailleurs que le réchauffement de la planète se soldera à terme par la diminution importante de l’Arctique et l’expansion de l’Antarctique… l’ours stalinien peut rêver à des lendemains qui chanteront le grand soir !

Sarkozy, lui, espère encore pouvoir contenir l’expansion de l’univers d’extrême-droite à coups de menton et d’incantations indigestes sur le menu des cantines scolaires. Nul doute que quel que soit son résultat au soir du second tour des départementales, il se présentera comme le seul à être en mesure de faire front contre le front national pour tenter une nouvelle fois de tirer les marrons du feu. Mais malheureusement, derrière tous ces fronts qui se font face, qu’ils soient de gauche, national ou républicain, on trouvera plus de slogans que d’idées, plus de plans sur la comète que de projets de construction, plus de mensonges que d’espérance. La démocratie est exigeante et ne saurait s’accommoder des discours de pères noël ou de pères fouettards auxquels les abstentionnistes préparent le plus beau des cadeaux.

dr

Partager cet article

Repost 0
Published by lahune - dans politique
commenter cet article

commentaires

Lachartre 20/03/2015 23:33

Le 22 mars pourrait aussi être l'occasion de célébrer un mouvement né à Nanterre il y a ...47 ans ! Allo, Dany ?

Présentation

  • : LA HUNE
  • LA HUNE
  • : humeurs, bonnes ou mauvaises, mais à consommer sans modération!
  • Contact

Profil

  • lahune

Abonnement

Abonnez vous en cliquant sur l'espace "Abonnement" situé en bas à droite

Faites connaître à voscontacts et invitez les à nous rejoindre

Recherche

La Hune, pourquoi ?

La hune, sur les anciens navires, c’était la petite plate-forme située en haut du mât sur laquelle on envoyait un matelot pour surveiller la mer, les autres bateaux, voir s’il y avait des récifs… aujourd’hui, alors que les nuages de la crise économique ne cessent d’inquiéter, alors que celui qui a été élu capitaine du vaisseau « France » et ses courtisans semblent plus doués pour faire du vent plutôt que de s’occuper à rendre un peu moins pénibles les conditions dans lesquelles rame un équipage qui pourtant, avait souhaité atteindre de nouveaux horizons… disposer d’une modeste hune supplémentaire ne saurait faire de mal ; c’est la petite finalité d’un ènième blog comme celui-ci.

 

La hune, c’est aussi la « une » des journaux écrits, radios et télévisions, avec un « h » en plus… un h, parfois peut être aussi une hache, non pour pourfendre les journalistes qui dans leur ensemble font leur travail avec beaucoup de conscience, mais de temps en temps, pour rappeler que la médiatisation outrancière de l’information, sa mise en scène à grands coups de paillettes au mépris de règles élémentaires de ce qui doit être prioritaire, doivent être dénoncées comme la vigie le faisait du haut de la hune pour indiquer un danger.

 

Enfin, dans la pénombre dans laquelle nous tentons de nous diriger, on peut caresser le rêve que grâce à tous ceux qui apporteront leur contribution, la hune sera là de temps en temps pour donner un peu plus de clarté « hunaire » au milieu de la nuit dans laquelle voudraient nous laisser dormir des femmes et des hommes politiques de tous bords…

 

A vos plumes, mille sabords !

Bonnes Feuilles ...

Catégories

Les Copains D'abord