Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 09:54

Ma sœur,

Je tiens aujourd’hui à me confesser auprès de vous pour avoir, dimanche 29 mars dernier, commis un péché dont le poids ne cesse de peser sur ma conscience. Profitant du fait que j’étais seul dans l’isoloir d’une mairie du canton de Rambouillet, je me suis livré à l’exercice solitaire que toute âme bien-pensante réprouve d’ordinaire à savoir, faire pénétrer brutalement et sans la moindre protection ce à quoi vous pensez dans l’enveloppe de vote qui m’avait été fournie… Oui, dimanche dernier, j’ai glissé un bulletin de vote au nom de Christine Boutin dans l’urne, balayant ainsi mes convictions, moi qui vote à gauche depuis près de 50 ans…

Comment en-suis-je arrivé là ?

Et bien tout simplement parce que face à Christine Boutin il n’y avait plus qu’un candidat du FN. On ne peut pas dénoncer la politique cynique du ni-ni de Sarkozy et refuser d’opérer un choix entre le candidat FN et celui soutenu par l’UMP, fut-elle en l’occurrence, Christine Boutin. N’en déplaise à nombre de vos supporters et électeurs, ma sœur, il existe des différences essentielles de valeurs entre le FN et le PS, comme j’espère encore qu’il en subsiste entre le FN et l’UMP, bien que ça devienne de moins évident chaque jour…

Oui, j’ai choisi de voter Charybde pour échapper à Scylla. Au risque de ne pas vous faire plaisir, je n’ai pas voté pour vous mais contre l’autre. J’ai refusé l’enfer de l’extrême-droite mais ce n’est pas pour autant qu’en votant pour vous, j’aurais choisi le ciel. Ni même le purgatoire mais tout au plus, une purge notoire dont les postures moralisatrices consternantes prêtent parfois à rire mais souvent à pleurer… Tant pis, j’assume ce vote.

Pour autant, je continuerai à me battre pour une vraie laïcité républicaine, contre les intégristes de tous bords et ceux qui les manipulent. Je continuerai à bouffer du curé en soutane et rangers, de l’imam radical, du rabbin xénophobe… sans oublier la grenouille de bénitier dont le fait d’avoir mis son bulletin dans l’urne m’a particulièrement ouvert l’appétit !

Bien entendu, en me confessant ainsi à vous, ma sœur, je ne demande pas une absolution dont je n’ai cure (pour utiliser un mot de votre vocabulaire). Tout au plus, j’espère que dans votre fonction de conseillère départementale, vous saurez vous démarquer de ceux qui préconisent les absolues solutions, voire les solutions finales pour se débarrasser de boucs émissaires qu’ils n’ont de cesse de désigner à la vindicte populiste.

A l’occasion cependant, si d’aventures il vous arrivait de croiser le petit cynique de l’UMP qui a perdu tout sens de la morale politique, dites-lui de ma part que si jamais par malheur, il se retrouvait face à Madame Méduse Le Pen au deuxième tour de la présidentielle de 2017, nous serions très nombreux à pratiquer la politique du ni-ni puisqu’il est devenu évident qu’entre ces deux-là, il n’existe pas de réelle opposition de valeurs.

A vous lire,

Pour « la hune (http://www.lahune.org/)

Dominique Rossignol

Partager cet article

Repost 0
Published by lahune - dans politique
commenter cet article

commentaires

Lachartre 31/03/2015 13:29

Si je comprends bien, mon cher DR, tu as participé à ce que Soeur Boutin-Train mettre une calotte au FN ;-) ...

Présentation

  • : LA HUNE
  • LA HUNE
  • : humeurs, bonnes ou mauvaises, mais à consommer sans modération!
  • Contact

Profil

  • lahune

Abonnement

Abonnez vous en cliquant sur l'espace "Abonnement" situé en bas à droite

Faites connaître à voscontacts et invitez les à nous rejoindre

Recherche

La Hune, pourquoi ?

La hune, sur les anciens navires, c’était la petite plate-forme située en haut du mât sur laquelle on envoyait un matelot pour surveiller la mer, les autres bateaux, voir s’il y avait des récifs… aujourd’hui, alors que les nuages de la crise économique ne cessent d’inquiéter, alors que celui qui a été élu capitaine du vaisseau « France » et ses courtisans semblent plus doués pour faire du vent plutôt que de s’occuper à rendre un peu moins pénibles les conditions dans lesquelles rame un équipage qui pourtant, avait souhaité atteindre de nouveaux horizons… disposer d’une modeste hune supplémentaire ne saurait faire de mal ; c’est la petite finalité d’un ènième blog comme celui-ci.

 

La hune, c’est aussi la « une » des journaux écrits, radios et télévisions, avec un « h » en plus… un h, parfois peut être aussi une hache, non pour pourfendre les journalistes qui dans leur ensemble font leur travail avec beaucoup de conscience, mais de temps en temps, pour rappeler que la médiatisation outrancière de l’information, sa mise en scène à grands coups de paillettes au mépris de règles élémentaires de ce qui doit être prioritaire, doivent être dénoncées comme la vigie le faisait du haut de la hune pour indiquer un danger.

 

Enfin, dans la pénombre dans laquelle nous tentons de nous diriger, on peut caresser le rêve que grâce à tous ceux qui apporteront leur contribution, la hune sera là de temps en temps pour donner un peu plus de clarté « hunaire » au milieu de la nuit dans laquelle voudraient nous laisser dormir des femmes et des hommes politiques de tous bords…

 

A vos plumes, mille sabords !

Bonnes Feuilles ...

Catégories

Les Copains D'abord