Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 09:30

Le père Le Pen en a rajouté une couche la semaine dernière ! Les chambres à gaz ne sont pour lui qu’un « détail » de la seconde guerre mondiale. Malgré les condamnations politiques, morales et judiciaires, il persiste et signe, s’attirant les foudres de sa fille bleue marine qui depuis des mois, tente de gommer l’image extrémiste de son parti, une nouvelle fois mise à mal par les déclarations inopportunes du patriarche fondateur et toujours président d’honneur.

Que faire, doit se dire la méduse blonde ? Exclure l’impétrant est quasiment impossible car outre le fait que ce serait un parricide politique, les militants du FN canal historique risqueraient fort de faire imploser le parti. Tout aussi impossible l’éventualité de le déchoir de sa présidence d’honneur. Lui enlever sa place de tête de liste aux prochaines régionales en région PACA ? N’y pensons pas, c’est là que le FN a toujours réalisé ses meilleurs scores… Manifester un profond désaccord « sur le fond et la forme » avec les éructations du vieux ? Oui bien entendu mais comme le vieux n’en a cure et a débranché le sonotone, ça ne l’empêchera pas de recommencer à la première occasion…

Comment alors priver de parole médiatisée le doyen du club des pétainistes non repentis ? Toute mesure disciplinaire devant être bannie car trop dangereuse pour l’unité de façade du parti, notre méduse en est réduite à brûler des cierges pour que la fatigue, l’usure, un gros rhume des foins ou toute autre chose, que-sais-je, amènent le patriarche à se retirer de lui-même… à moins qu’une nouvelle condamnation judiciaire de son père, qu’elle doit appeler de ses vœux…

Tout cela cache mal un profond désaccord stratégique entre le père et la fille : le vieux se repaît, se satisfait et se contente de son image exclusive de refondateur de l’extrême-droite en France, sans qu’il ait jamais été envisagé pour lui d’assumer les responsabilités du pouvoir ; la fille veut profiter du capital politique accumulé par le père pour le rentabiliser à son profit en gagnant la prochaine présidentielle. Le désaccord n’existe donc pas sur des détails. Le père sait très bien que l’inanité du programme du FN l’empêchera d’accéder au pouvoir et quand bien même méduse y parviendrait, l’incompétence des responsables du parti ruinerait le crédit de l’extrême-droite en quelques semaines.

Noyau de cerise sur le gâteau,  voilà que Marion poupée Barbie Klaus désavoue aussi sur le fond le grand père ! Il faut dire aussi que si par « malheur », ce dernier était empêché d’être tête de liste aux prochaines régionales, manque de chance, c’est elle qui hériterait de cette tête de liste…

Décidément, ce n’est plus du rififi au FN mais carrément du rififilles !

dr

Partager cet article

Repost 0
Published by lahune - dans politique
commenter cet article

commentaires

Lachartre 06/04/2015 14:25

Nos envoyés très spéciaux de Vladivostok, nous ont communiqué ce twitt le 1er avril : " Poutine, en discussion avec Marine Le Pen pour un arrimage de la région PACA aux projets culturels de la Grande Russie, en échange de ses prêts". NDLR : Le FN interrogé n'a pas souhaité répondre à nos questions.

Jean-Claude 06/04/2015 12:01

A quand un recueil des Hunes écrites depuis plusieurs années ?
Ce serait un cadeau sympa à faire à nos hommes politiques !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Présentation

  • : LA HUNE
  • LA HUNE
  • : humeurs, bonnes ou mauvaises, mais à consommer sans modération!
  • Contact

Profil

  • lahune

Abonnement

Abonnez vous en cliquant sur l'espace "Abonnement" situé en bas à droite

Faites connaître à voscontacts et invitez les à nous rejoindre

Recherche

La Hune, pourquoi ?

La hune, sur les anciens navires, c’était la petite plate-forme située en haut du mât sur laquelle on envoyait un matelot pour surveiller la mer, les autres bateaux, voir s’il y avait des récifs… aujourd’hui, alors que les nuages de la crise économique ne cessent d’inquiéter, alors que celui qui a été élu capitaine du vaisseau « France » et ses courtisans semblent plus doués pour faire du vent plutôt que de s’occuper à rendre un peu moins pénibles les conditions dans lesquelles rame un équipage qui pourtant, avait souhaité atteindre de nouveaux horizons… disposer d’une modeste hune supplémentaire ne saurait faire de mal ; c’est la petite finalité d’un ènième blog comme celui-ci.

 

La hune, c’est aussi la « une » des journaux écrits, radios et télévisions, avec un « h » en plus… un h, parfois peut être aussi une hache, non pour pourfendre les journalistes qui dans leur ensemble font leur travail avec beaucoup de conscience, mais de temps en temps, pour rappeler que la médiatisation outrancière de l’information, sa mise en scène à grands coups de paillettes au mépris de règles élémentaires de ce qui doit être prioritaire, doivent être dénoncées comme la vigie le faisait du haut de la hune pour indiquer un danger.

 

Enfin, dans la pénombre dans laquelle nous tentons de nous diriger, on peut caresser le rêve que grâce à tous ceux qui apporteront leur contribution, la hune sera là de temps en temps pour donner un peu plus de clarté « hunaire » au milieu de la nuit dans laquelle voudraient nous laisser dormir des femmes et des hommes politiques de tous bords…

 

A vos plumes, mille sabords !

Bonnes Feuilles ...

Catégories

Les Copains D'abord