Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 10:26

Le premier à se dégonfler devant l’imminence des poursuites judiciaires et les risques d’une condamnation, c’est Steven Blatter. Ses chaussures à crampons n’ont pas suffi, lui qui se cramponnait à son pouvoir quasi maffieux. Sans regrets.

Le second continue à nier l’évidence. Il se gonfle devant les caméras, fait l’important, le petit coq batailleur, le pseudo rassembleur sur l’estrade mais l’organisateur des huées et des sifflets en coulisses, l’usurpateur qui confisque les mots de la République pour les détourner à des fins personnelles, le pseudo donneur de leçons de vertu et de républicanisme, lui qui n’a eu de cesse de se servir de l’appareil d’Etat dans l’unique but de conquérir le pouvoir et de s’y maintenir.

Beaucoup de citoyens se sentent aujourd’hui volés, spoliés par la confiscation d’un mot qui appartenait à tous. Beaucoup ne pardonneront jamais cette usurpation.

De plus en plus de Français témoignent une hostilité grandissante à l’égard de l’ancien chef d’Etat dont les postures opportunistes et réactionnaires sont de véritables caricatures de l’idéal démocratique et républicain.

Et il faudra bien que ce dernier, si prompt à dénoncer les incivilités des autres, fasse enfin le ménage devant sa porte. Les nouvelles mises en examen de Claude Guéant et d’autres proches viennent à point nous rappeler que Sarkozy est l’homme des combines, des petits arrangements entre amis, des grandes tricheries électorales, des liaisons dangereuses avec des pays troubles comme le Qatar, ce nouvel eldorado du foot…

Mais de tout cela, Sarkozy n’a jamais aucun souvenir. Faisons en sorte qu’il n’ait plus alors le moindre avenir politique, tout simplement au nom de la République.

dr

Partager cet article

Repost 0
Published by lahune
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LA HUNE
  • LA HUNE
  • : humeurs, bonnes ou mauvaises, mais à consommer sans modération!
  • Contact

Profil

  • lahune

Abonnement

Abonnez vous en cliquant sur l'espace "Abonnement" situé en bas à droite

Faites connaître à voscontacts et invitez les à nous rejoindre

Recherche

La Hune, pourquoi ?

La hune, sur les anciens navires, c’était la petite plate-forme située en haut du mât sur laquelle on envoyait un matelot pour surveiller la mer, les autres bateaux, voir s’il y avait des récifs… aujourd’hui, alors que les nuages de la crise économique ne cessent d’inquiéter, alors que celui qui a été élu capitaine du vaisseau « France » et ses courtisans semblent plus doués pour faire du vent plutôt que de s’occuper à rendre un peu moins pénibles les conditions dans lesquelles rame un équipage qui pourtant, avait souhaité atteindre de nouveaux horizons… disposer d’une modeste hune supplémentaire ne saurait faire de mal ; c’est la petite finalité d’un ènième blog comme celui-ci.

 

La hune, c’est aussi la « une » des journaux écrits, radios et télévisions, avec un « h » en plus… un h, parfois peut être aussi une hache, non pour pourfendre les journalistes qui dans leur ensemble font leur travail avec beaucoup de conscience, mais de temps en temps, pour rappeler que la médiatisation outrancière de l’information, sa mise en scène à grands coups de paillettes au mépris de règles élémentaires de ce qui doit être prioritaire, doivent être dénoncées comme la vigie le faisait du haut de la hune pour indiquer un danger.

 

Enfin, dans la pénombre dans laquelle nous tentons de nous diriger, on peut caresser le rêve que grâce à tous ceux qui apporteront leur contribution, la hune sera là de temps en temps pour donner un peu plus de clarté « hunaire » au milieu de la nuit dans laquelle voudraient nous laisser dormir des femmes et des hommes politiques de tous bords…

 

A vos plumes, mille sabords !

Bonnes Feuilles ...

Catégories

Les Copains D'abord