Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 15:32

Avant de profiter de vacances bien méritées, Christiane Taubira nous a préparé un petit cadeau emballé dans une pochette surprise ! Elle propose que le défaut de permis de conduire soit dorénavant passible d’une contravention et ne soit plus constitutif d’un délit faisant l’objet d’une instance de jugement devant le tribunal correctionnel. Fini donc le permis obtenu dans une pochette surprise mais est-ce vraiment un cadeau pour les contrevenants ?

Les levées de bouclier, les indignations, les cris d’orfraie que l’on entend dans tous les coins de l’hexagone ont de quoi rendre perplexe. En effet, si les chiffres données par la garde des sceaux sont exacts (ils doivent être vérifiables), le délit actuel du défaut de permis de conduire coûte au délinquant une condamnation pécuniaire allant de 120 à 450 euros alors que la proposition de la ministre est de sanctionner la contravention d’une amende de 500 euros. Qui plus est, la procédure actuelle de condamnation dure en moyenne plus d’un an alors que l’ordonnance pénale proposée par la ministre serait quasi immédiate. Où se trouve le laxisme dénoncé par certaines voix légèrement politiciennes ?

Bien entendu, on pourra rétorquer que la législation actuelle prévoit des sanctions allant jusqu’à un an de prison en cas de conduite sans permis mais comme dans la réalité, ce « barème » n’est jamais appliqué, il vaut peut-être mieux mettre en place une amende forfaitaire, le même prix pour tous, dont on peut effectivement discuter le montant.

Les associations dénonçant à juste titre la violence routière montent également au créneau mais ne vont-elles pas un peu vite en besogne ? Pour le coup, elles paraissent assez largement le rater, leur créneau !  Les causes de la mortalité sur les routes tiennent d’abord à la vitesse excessive, à la prise d’alcool, à la fatigue et au stress, beaucoup plus qu’au fait, certes déplorable, que des gens conduisent sans permis. La conduite sans permis ou sans assurance doit être sévèrement sanctionnée mais dans la réalité, et pas seulement dans un code pénal inappliqué car devenu inapplicable. Par ailleurs, on aimerait bien que ces associations dont le combat doit être encouragé, dénoncent avec la même vigueur ceux qui s’insurgent contre les radars, que ce soient les internautes franchouillards qui vous abreuvent de messages pour que vous puissiez échapper à tel radar mobile ou à telle voiture de police banalisée, ou que ce soient des buralistes (dont le combat est plus discutable) qui vont recouvrir les radars avec des sacs poubelles !

Affirmer ainsi que ce projet mettrait à mal la sécurité routière semble a priori un peu gratuit. Le véritable danger, sur la route comme ailleurs, c’est celui qui ne respecte pas les normes de conduite, celui qui transgresse non pas les normes d’habilitation mais celles de l’usage de l’habilitation. Reste cependant le fait qu’il y a inégalité de fait entre celui qui a passé et réussi son permis avec les frais que cela induit, et celui qui prendra le risque de l’amende de 500 euros… en passant souvent entre les gouttes d’eau avant d’être pris. Il y a là un vrai débat, mais qui existe déjà dans la réalité.

Le répu Georges Fenech s’est exprimé pour son parti avec l’argument bien pauvre qu’il sera désormais « moins cher de conduire sans permis et d'être sanctionné que de passer l'examen.

 On aimerait rappeler à ce fin renard disert que l’un des siens s’est engagé dans une course, en 2012. Ce petit coureur était parfaitement habilité à participer à la course présidentielle, puisqu’il avait son permis. Le problème, c’est qu’il a totalement transgressé les règles en commettant le plus grand excès de vitesse (de dépenses de campagne) jamais enregistré par rapport aux normes imposées. Croyez-vous qu’on lui aurait retiré son permis pour autant ? Ce chauffard continue à nier l’évidence, à affirmer qu’il n’était que le passager, que c’est la faute de la machine (UMP) etc…Tout ça ne s’apparenterait pas à un délit de fuite, par hasard ?

Pour ce qui me concerne, en 2017, je sais que j’obtiendrai le permis d’éconduire ce personnage, et du premier coup en plus !

dr

Partager cet article

Repost 0
Published by lahune - dans politique
commenter cet article

commentaires

Michel L. 01/08/2015 19:33

Je fais partie de ces "internautes franchouillards" qui, sans abreuver leur réseau (non routier), informent à titre amical celui-ci des "conduites" douteuses de certaines patrouilles de police embarquées à bord de véhicules banalisés qui seraient tentées de rouler à 80km/h sur une voie autorisée à 90, pour mieux piéger quiconque dépassera la limite le temps de les doubler. Car on a des objectifs, même chez les "forces de l'ordre".
D'autre part, si Mme Taubira, pour qui j'ai le plus grand respect, veut faire passer sa réforme, elle devra faire preuve de plus de pédagogie que ce que les médias, pas forcément mal intentionnés, en ont fait à ce jour. Car, si les causes de mortalité sur la route ne peuvent, c'est la Prévention Routière qui le dit sur son site, être hiérarchisées en raison de la difficulté qu'il y a des les identifier après l'accident, le fait de conduire sans permis ne peut être qu'une cause aggravante. Ou alors j'ai perdu mon cerveau avec les récents excès qui m'ont amené à dormir chez des amis. Et à y ronfler bruyamment selon mon compagnon de chambrée.

Présentation

  • : LA HUNE
  • LA HUNE
  • : humeurs, bonnes ou mauvaises, mais à consommer sans modération!
  • Contact

Profil

  • lahune

Abonnement

Abonnez vous en cliquant sur l'espace "Abonnement" situé en bas à droite

Faites connaître à voscontacts et invitez les à nous rejoindre

Recherche

La Hune, pourquoi ?

La hune, sur les anciens navires, c’était la petite plate-forme située en haut du mât sur laquelle on envoyait un matelot pour surveiller la mer, les autres bateaux, voir s’il y avait des récifs… aujourd’hui, alors que les nuages de la crise économique ne cessent d’inquiéter, alors que celui qui a été élu capitaine du vaisseau « France » et ses courtisans semblent plus doués pour faire du vent plutôt que de s’occuper à rendre un peu moins pénibles les conditions dans lesquelles rame un équipage qui pourtant, avait souhaité atteindre de nouveaux horizons… disposer d’une modeste hune supplémentaire ne saurait faire de mal ; c’est la petite finalité d’un ènième blog comme celui-ci.

 

La hune, c’est aussi la « une » des journaux écrits, radios et télévisions, avec un « h » en plus… un h, parfois peut être aussi une hache, non pour pourfendre les journalistes qui dans leur ensemble font leur travail avec beaucoup de conscience, mais de temps en temps, pour rappeler que la médiatisation outrancière de l’information, sa mise en scène à grands coups de paillettes au mépris de règles élémentaires de ce qui doit être prioritaire, doivent être dénoncées comme la vigie le faisait du haut de la hune pour indiquer un danger.

 

Enfin, dans la pénombre dans laquelle nous tentons de nous diriger, on peut caresser le rêve que grâce à tous ceux qui apporteront leur contribution, la hune sera là de temps en temps pour donner un peu plus de clarté « hunaire » au milieu de la nuit dans laquelle voudraient nous laisser dormir des femmes et des hommes politiques de tous bords…

 

A vos plumes, mille sabords !

Bonnes Feuilles ...

Catégories

Les Copains D'abord