Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2016 5 21 /10 /octobre /2016 10:09

A vrai dire, ce n'est pas son titre qui nous a donné envie de voir le film. Ce capitaine fantastique aurait pu être traduit par "Capitaine formidable", au sens étymologique du mot, redoutable.

Car il est redoutable de détermination ce capitaine papa qui, en l'absence de la maman, mais en parfait accord avec les principes qu'ils ont élaborés tous les deux, élève ses 6 rejetons en pleine forêt, vivant sous un tepee ou perchés dans les arbres, ne mangeant  de viande que celle qu'ils ont chassée, ignorant l'école mais connaissant sur le bout des doigts les théories révolutionnaires maoïste, marxiste-léniniste, et les amendements de la Constitution de leur pays, les Etats-Unis. Le philosophe activiste Noam Chomsky est leur unique héros.

On chasse, on plante, on s'entraîne, on vit, on se parle franc, on raisonne et on rigole bien entre nous.

Mais il y a des circonstances de la vie où il faut bien revenir à la civilisation, parce qu'elle sont tragiques, et parce que c'est la société qui est organisée pour administrer ces situations, de façon conventionnelle.

Et là se noue l'intrigue et commence le road-movie. L'un des plus dingues qu'il ait été donné de voir depuis longtemps.

C'est une fable, c'est une folie douce qui donne à réfléchir. Aller jusqu'au bout de ses idées, au risque de verser dans un intégrisme qui peut s'avérer dangereux, ou, après avoir affronté les conventions, mettre un peu de sociétal dans son état sauvage.

L'Amérique folle capable de tous les excès fait face à la bien-pensante et réactionnaire nation. L'idéalisme le plus libérateur se frotte au conservatisme le plus rationnel.

La dernière partie de ce film (un peu long mais savoureux) est un régal. On ne peut pas vous en dire davantage sans risquer de dévoiler de façon dommageable un scénario des plus originaux.

Allez voir ce film !

Il est servi par un Viggo Mortensen tour à tour séduisant, irritant, et émouvant, et six gamins géniaux qui rivalisent de naturel. Et la V.O est un vrai avantage pour apprécier leur talent.

Cette petite famille est accompagnée par une pléiade de bons acteurs, tous presque inconnus, et elle évolue dans des décors naturels qui vous donnent envie d'aller faire un tour dans les Rocheuses du Colorado et de prendre la route pour Coronado au Nouveau Mexique.

Le voyage est d'autant plus beau qu'il se déroule dans un bus improbable aménagé par Captain Fantastic, qui sert tout autant de roulote que de bibliothèque très intellectuelle.

Have a nice trip people !

ML

Regardez la bande annonce en suivant ce lien : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19562357&cfilm=227320.html

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lahune - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LA HUNE
  • LA HUNE
  • : humeurs, bonnes ou mauvaises, mais à consommer sans modération!
  • Contact

Profil

  • lahune

Abonnement

Abonnez vous en cliquant sur l'espace "Abonnement" situé en bas à droite

Faites connaître à voscontacts et invitez les à nous rejoindre

Recherche

La Hune, pourquoi ?

La hune, sur les anciens navires, c’était la petite plate-forme située en haut du mât sur laquelle on envoyait un matelot pour surveiller la mer, les autres bateaux, voir s’il y avait des récifs… aujourd’hui, alors que les nuages de la crise économique ne cessent d’inquiéter, alors que celui qui a été élu capitaine du vaisseau « France » et ses courtisans semblent plus doués pour faire du vent plutôt que de s’occuper à rendre un peu moins pénibles les conditions dans lesquelles rame un équipage qui pourtant, avait souhaité atteindre de nouveaux horizons… disposer d’une modeste hune supplémentaire ne saurait faire de mal ; c’est la petite finalité d’un ènième blog comme celui-ci.

 

La hune, c’est aussi la « une » des journaux écrits, radios et télévisions, avec un « h » en plus… un h, parfois peut être aussi une hache, non pour pourfendre les journalistes qui dans leur ensemble font leur travail avec beaucoup de conscience, mais de temps en temps, pour rappeler que la médiatisation outrancière de l’information, sa mise en scène à grands coups de paillettes au mépris de règles élémentaires de ce qui doit être prioritaire, doivent être dénoncées comme la vigie le faisait du haut de la hune pour indiquer un danger.

 

Enfin, dans la pénombre dans laquelle nous tentons de nous diriger, on peut caresser le rêve que grâce à tous ceux qui apporteront leur contribution, la hune sera là de temps en temps pour donner un peu plus de clarté « hunaire » au milieu de la nuit dans laquelle voudraient nous laisser dormir des femmes et des hommes politiques de tous bords…

 

A vos plumes, mille sabords !

Bonnes Feuilles ...

Catégories

Les Copains D'abord