Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 10:08

On n’avait rien vu venir avant le premier tour de la primaire de la droite et du centre. Les sondeurs, les médias, les commentateurs de café du commerce comme les chroniqueurs de « la hune » n’avaient pas su ou pu comprendre le surgissement de la bulle médiatique Fillon. Tout le monde peut se tromper, certes, mais lorsque la prévision est techniquement difficile, le principe de précaution devrait prévaloir sur l’envie de sortir le scoop, de faire le buzz, de faire du fric…

Mais le plus grave, c’est que pas plus tard qu’hier soir, les communicants vaseux sortaient un nouveau sondage portant sur les résultats de la présidentielle de mai prochain, au premier tour et au second, anticipant la candidature de responsables qui ne se sont nullement déclarés, alors même qu’une immense majorité de Français en est seulement à découvrir les ravages que ferait le programme Fillon s’il était appliqué et par ailleurs, qu’aucun programme d’autres candidats n’a encore vu le jour ! Les vaseux communicants nous questionnent en fait sur la gueule du client, de leur client, bref, du vrai foutage de gueule…

A part ça, on n’a pas trop envie de s’étendre sur la soirée d’hier soir, vu qu’en fait de s’étendre, on s’est plutôt étalé, nous particulièrement les électeurs de gauche qui avions cru et espéré qu’Alain Juppé parviendrait à contenir les algues vertes couleur de loden, de la marée Fillonesque. Force est de constater qu’en quelques semaines, Sarkozy s’est fait proprement débarquer par la droite réactionnaire et catholique qui jusque-là l’avait toujours soutenu. Même si un certain nombre d’électeurs de gauche dont nous étions a contribué à l’élimination du tricheur qu’est l’ex président, c’est d’abord à un retournement ultra rapide de son propre électorat que Sarkozy doit d’être prié de planter ses choux ailleurs. Comme si, pressentant que sa fin était programmée, la droite s’était empressée d’enfourcher une autre monture. Ajoutons à cela que Juppé a été la cible d’une campagne « déguelasse » selon ses propres termes, campagne dont Fillon a bénéficié en se gardant bien de la dénoncer, le « tout sauf Juppé » a marché aussi bien que le « tout sauf Sarkozy » de 2012. Le principe des vases communicants a parfaitement fonctionné entre les divers candidats de droite les plus réactionnaires, ce qui explique le résultat de « moncollabo ».

Ces dernières heures ont cependant permis de nous faire découvrir quelques individus qui promettent ! Ainsi, Bruno Retailleau, élu Vendéen devenu président de la région Pays de Loire qui, interrogé sur France 2 invitaient à le rejoindre « tous les hommes », puis, se reprenant, « tous les hommes et les femmes avec un grand H »… Plus sérieusement si l’on peut dire, le même Retailleau était l’invité politique de France info ce lundi matin, totalement incapable de répondre aux questions précises des journalistes qui lui demandaient des explications sur le programme de Fillon, sur les fonctionnaires ou la sécurité sociale. Le flou total du propos de Retailleau vient confirmer que la soutane du révérend père Fillon cache bien mal l’inconsistance du programme, laissant entrevoir plus de raideur mal venue que de rigueur contrôlée… Les lecteurs intéressés ( !) par la prestation de Retailleau pourront utilement le réécouter sur le site de France info. Ils seront édifiés !

Et la gauche dans tout ça ? A pleurer plus qu’à rire, mais cela peut attendre demain…

Donc, à suivre…

dr

Partager cet article

Repost 0
Published by lahune - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LA HUNE
  • LA HUNE
  • : humeurs, bonnes ou mauvaises, mais à consommer sans modération!
  • Contact

Profil

  • lahune

Abonnement

Abonnez vous en cliquant sur l'espace "Abonnement" situé en bas à droite

Faites connaître à voscontacts et invitez les à nous rejoindre

Recherche

La Hune, pourquoi ?

La hune, sur les anciens navires, c’était la petite plate-forme située en haut du mât sur laquelle on envoyait un matelot pour surveiller la mer, les autres bateaux, voir s’il y avait des récifs… aujourd’hui, alors que les nuages de la crise économique ne cessent d’inquiéter, alors que celui qui a été élu capitaine du vaisseau « France » et ses courtisans semblent plus doués pour faire du vent plutôt que de s’occuper à rendre un peu moins pénibles les conditions dans lesquelles rame un équipage qui pourtant, avait souhaité atteindre de nouveaux horizons… disposer d’une modeste hune supplémentaire ne saurait faire de mal ; c’est la petite finalité d’un ènième blog comme celui-ci.

 

La hune, c’est aussi la « une » des journaux écrits, radios et télévisions, avec un « h » en plus… un h, parfois peut être aussi une hache, non pour pourfendre les journalistes qui dans leur ensemble font leur travail avec beaucoup de conscience, mais de temps en temps, pour rappeler que la médiatisation outrancière de l’information, sa mise en scène à grands coups de paillettes au mépris de règles élémentaires de ce qui doit être prioritaire, doivent être dénoncées comme la vigie le faisait du haut de la hune pour indiquer un danger.

 

Enfin, dans la pénombre dans laquelle nous tentons de nous diriger, on peut caresser le rêve que grâce à tous ceux qui apporteront leur contribution, la hune sera là de temps en temps pour donner un peu plus de clarté « hunaire » au milieu de la nuit dans laquelle voudraient nous laisser dormir des femmes et des hommes politiques de tous bords…

 

A vos plumes, mille sabords !

Bonnes Feuilles ...

Catégories

Les Copains D'abord