Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2016 5 18 /11 /novembre /2016 10:28

Jeudi 17 novembre, lors du dernier western diffusé par France 2 et mettant en scène les sept mercenaires de la droite dite républicaine, nous avons eu droit à un morceau d’anthologie du cinéma politique ! Joe Dalton en personne est monté sur ses grands chevaux en dégainant son arme favorite, à savoir le mépris et l’insulte à l’égard d’un shérif qui, semble-t-il, ne faisait que son devoir !

Bon, on va revenir à la V.O. et enlever les sous-titres…

Hier soir, donc, David Pujadas qui ne passe pas pour le plus gauchiste des journalistes (bien qu’à côté d’Elkabbach…), a voulu interroger Sarkozy sur les valises contenant quelques millions d’Euros en liquide que Takieddine affirme lui avoir remises ainsi qu’à Guéant pour le financement de sa campagne de 2012. « Quelle indignité ! Vous n’avez pas honte pour un journaliste du service public (sous-titre : payé par le contribuable) que de poser une telle question ? »

Sarkozy a depuis trop longtemps compris que face à des questions pour le moins embarrassantes, il ne fallait pas répondre sur le fond mais attaquer celui qui pose la question, se draper dans une pseudo-dignité et, s’il le faut, continuer à mentir et surjouant le rôle de la victime. Mais la ficelle est un peu grosse ; Sarkozy ne doit plus tromper personne en ressassant une énième fois le scénario de la victime outragée, lui qui incarnerait la pureté, le désintéressement et la loyauté !

Sarkozy apparait de plus en plus comme ce qu’il est en réalité à savoir menteur, provocateur, intéressé uniquement par sa réélection à n’importe quel prix, bref, le candidat de la division des Français.

Et à propos de division, le calcul que je fais est le suivant :

Dans 5 mois, sauf miracle auquel je ne crois pas, Madame Le Pen sera qualifiée pour le second tour de la présidentielle, face à Madame ou Monsieur X. Mes convictions antifascistes et antiracistes m’obligeront à faire barrage à la représentante du FN. Comme je n’ai vraiment aucune envie d’être contraint de choisir Sarkozy contre Le Pen, dès dimanche prochain, et le suivant si nécessaire, j’irai tenter d’éliminer le pseudo-indigné de la course à la présidentielle.

Je sais qu’une majorité d’électeurs de gauche n’hésitera pas à voter NKM ou Juppé si l’un des deux se trouvait face à Le Pen au deuxième tour ; faisons donc en sorte que nous ne nous trouvions pas obligés de choisir entre une raciste aux dessous d’un brun douteux et un xénophobe tricheur.

C’est peut-être du calcul, mais c’est surtout de l’hygiène.

Car demain, il sera peut-être trop tard.

dr

Partager cet article

Repost 0
Published by lahune - dans politique
commenter cet article

commentaires

Lachartre Michel 18/11/2016 14:49

Moi aussi j'irai voter. Et c'est vrai, par mesure d'hygiène également. Car, comme DR, je ne veux pas être obligé de choisir entre un manipulateur et une dictatrice qui inaugurerait le féminin du rôle. Un doux rêve me porte à espérer que Joe Dalton pourrait tomber de cheval dès le premier tour, en empochant la 3ème place sans monter sur le podium. Il n'aurait plus, dès lors, qu'à aller roucouler des chants d'amour comme choriste d'une chanteuse époumonée.
Mais ma crainte réelle, en l'état actuel des choses et des candidatures exprimées à gauche, est que celle-ci se présente tellement divisée, et avec un bilan tellement décalé par rapport aux attentes, qu'elle ne soit même pas présente au deuxième tour des Présidentielles. Et ce ne sont pas les prétentions prétendument rassembleuses de Mazarin-Macron qui peuvent me rassurer. Pour lui, 2017 est juste un tour de chauffe enrubanné du plus grand mépris qu'il manifeste ainsi pour la démocratie.
Donc, Si Juppé n'est pas le candidat de la droite pour s'opposer à l'hypothèse MLP, Bayrou se présentera. Mais face à Joe Dalton, MLP, et Mélenchon, même s'il serait mieux qu'un choix "le moins pire" pour la France, il ne pourra pas résister à la vague de mensonges, d'insultes, de promesses démagogiques, qui, ces derniers temps semblent tellement ravir les esprits égarés qu'un Mr Trump, usant de ces armes de lobotomisation massive, est devenu président de la première puissance mondiale.
Alors, oui, je vais voter ce dimanche et le suivant, parce que les valeurs républicaines ne sauraient en aucune manière être la propriété de la droite et du centre, comme voudrait nous le faire avaler le petit cowboy de Neuilly.

Présentation

  • : LA HUNE
  • LA HUNE
  • : humeurs, bonnes ou mauvaises, mais à consommer sans modération!
  • Contact

Profil

  • lahune

Abonnement

Abonnez vous en cliquant sur l'espace "Abonnement" situé en bas à droite

Faites connaître à voscontacts et invitez les à nous rejoindre

Recherche

La Hune, pourquoi ?

La hune, sur les anciens navires, c’était la petite plate-forme située en haut du mât sur laquelle on envoyait un matelot pour surveiller la mer, les autres bateaux, voir s’il y avait des récifs… aujourd’hui, alors que les nuages de la crise économique ne cessent d’inquiéter, alors que celui qui a été élu capitaine du vaisseau « France » et ses courtisans semblent plus doués pour faire du vent plutôt que de s’occuper à rendre un peu moins pénibles les conditions dans lesquelles rame un équipage qui pourtant, avait souhaité atteindre de nouveaux horizons… disposer d’une modeste hune supplémentaire ne saurait faire de mal ; c’est la petite finalité d’un ènième blog comme celui-ci.

 

La hune, c’est aussi la « une » des journaux écrits, radios et télévisions, avec un « h » en plus… un h, parfois peut être aussi une hache, non pour pourfendre les journalistes qui dans leur ensemble font leur travail avec beaucoup de conscience, mais de temps en temps, pour rappeler que la médiatisation outrancière de l’information, sa mise en scène à grands coups de paillettes au mépris de règles élémentaires de ce qui doit être prioritaire, doivent être dénoncées comme la vigie le faisait du haut de la hune pour indiquer un danger.

 

Enfin, dans la pénombre dans laquelle nous tentons de nous diriger, on peut caresser le rêve que grâce à tous ceux qui apporteront leur contribution, la hune sera là de temps en temps pour donner un peu plus de clarté « hunaire » au milieu de la nuit dans laquelle voudraient nous laisser dormir des femmes et des hommes politiques de tous bords…

 

A vos plumes, mille sabords !

Bonnes Feuilles ...

Catégories

Les Copains D'abord