Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 13:27

Il s’en est passé des choses depuis la désignation de Fillon comme candidat de la droite et du centre à la présidentielle de 2017 ! Ce dernier tente d’expliciter un programme que peu de gens avaient vu et qui, une fois sorti de sa brume, devient la cible de toutes les critiques tant il est profondément réactionnaire et semble totalement inefficace au regard des réalités du monde économique et social. Pour l’instant, Fillon reste droit dans ses pantoufles de sacristain mais gageons que cela ne durera guère…

François Hollande s’est retiré de la compétition, sans doute la mort dans l’âme mais avec raison. Chacun s’accorde à lui reconnaitre aujourd’hui la dignité de son attitude (qui tranche avec celle de son petit prédécesseur poursuivi par les « affaires » et trahi à son tour par ses amis) ; Il y a fort à parier que demain, ses détracteurs d’hier (et un peu moins d’aujourd’hui) reconnaitront que son bilan est plus positif qu’il ne leur en paraissait, comme quoi, il n’y a pas de patrie pour les traitres qui habitent aussi bien à droite qu’à gauche…

Les électeurs Italiens ont limogés Matteo Renzi. Le centre gauche de gouvernement a payé cash la rigueur excessive voulue par une Europe trop soucieuse d’orthodoxie budgétaire. Au-delà de l’incertitude dans laquelle risque de plonger l’Italie avec les inconséquences liées aux discours de l’extrême-droite et du mouvement 5 étoiles, c’est une fois encore la construction européenne qui va en faire les frais. Sombre avenir que nous préparent tous ces chantres du souverainisme et du nationalisme économique qui fleurissent partout en Europe et qui gangrènent tous les partis politiques en France. Le brouillard, avant la nuit ?...

Les électeurs autrichiens nous ont donné un peu de lumière en repoussant l’extrême-droite, au grand dam de dame Le Pen qui, avec son sens particulier de la formule, a considéré que cette défaite de son allié était en fait une « victoire différée » ! Pour le coup, elle c’était plutôt de la connerie en direct mais passons, une extrême droite  battue, ça réchauffe un peu mais battue avec 46% de voix, ça fait quand même drôlement tomber la température ; Brouillard, nuit, froid glacial…

Si la brume enveloppe encore largement Fillon, à gauche, c’est carrément la purée de pois. Mélenchon, le candidat autoproclamé n’a pas pu s’empêcher de tresser des couronnes de fleurs à Fidel Castro, aidé en cela par la royale bourde de Ségolène qui en avait oublié sa droits de l’hommitude… Pitoyable. La primaire de la gauche se transforme en joyeux congrès du PS, avec les mesquineries de circonstances, les candidatures sans autre projet que la rancune personnelle, le combat titanesque des ego surdimensionnés, une langue de bois totalement vermoulu, bref, à des années lumières des réalités quotidiennes d’électeurs que ces jeux de pouvoir à enjeu strictement personnel n’amusent plus. Et tout cela fera inévitablement le jeu des extrêmes, des souverainistes et nationalistes de tous poils.

Ces extrêmes n’auront évidemment jamais ma voix ; Mais je n’ai pas envie non plus de me rendre dans un bureau de vote pour simplement dire non à un imposteur de l’extrême gauche, à une raciste anti-européenne ou à un grand benêt expert en vente de meubles et balivernes en tous genres. J’espère pouvoir voter pour un ou une candidate qui aura vraiment au cœur de son projet la relance de la construction européenne, le renforcement concret des luttes contre les inégalités et des engagements écologiques clairs ; ce sont là trois facteurs essentiels de la paix, notre bien le plus cher.

Brouillard, nuit, froid polaire mais aussi peut-être, petite flamme d’espoir pour retrouver le goût du vivre ensemble, sortir de l’aveuglement vers lequel voudraient nous conduire la fille du borgne et tant d’autres dirigeants politiques atteints de la pire des cécités, celle qui empêche de voir et d’entendre l’autre.

dr

Partager cet article

Repost 0
Published by lahune - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LA HUNE
  • LA HUNE
  • : humeurs, bonnes ou mauvaises, mais à consommer sans modération!
  • Contact

Profil

  • lahune

Abonnement

Abonnez vous en cliquant sur l'espace "Abonnement" situé en bas à droite

Faites connaître à voscontacts et invitez les à nous rejoindre

Recherche

La Hune, pourquoi ?

La hune, sur les anciens navires, c’était la petite plate-forme située en haut du mât sur laquelle on envoyait un matelot pour surveiller la mer, les autres bateaux, voir s’il y avait des récifs… aujourd’hui, alors que les nuages de la crise économique ne cessent d’inquiéter, alors que celui qui a été élu capitaine du vaisseau « France » et ses courtisans semblent plus doués pour faire du vent plutôt que de s’occuper à rendre un peu moins pénibles les conditions dans lesquelles rame un équipage qui pourtant, avait souhaité atteindre de nouveaux horizons… disposer d’une modeste hune supplémentaire ne saurait faire de mal ; c’est la petite finalité d’un ènième blog comme celui-ci.

 

La hune, c’est aussi la « une » des journaux écrits, radios et télévisions, avec un « h » en plus… un h, parfois peut être aussi une hache, non pour pourfendre les journalistes qui dans leur ensemble font leur travail avec beaucoup de conscience, mais de temps en temps, pour rappeler que la médiatisation outrancière de l’information, sa mise en scène à grands coups de paillettes au mépris de règles élémentaires de ce qui doit être prioritaire, doivent être dénoncées comme la vigie le faisait du haut de la hune pour indiquer un danger.

 

Enfin, dans la pénombre dans laquelle nous tentons de nous diriger, on peut caresser le rêve que grâce à tous ceux qui apporteront leur contribution, la hune sera là de temps en temps pour donner un peu plus de clarté « hunaire » au milieu de la nuit dans laquelle voudraient nous laisser dormir des femmes et des hommes politiques de tous bords…

 

A vos plumes, mille sabords !

Bonnes Feuilles ...

Catégories

Les Copains D'abord