Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 13:37

Mon tailleur est riche… C’est ce que doit penser Fillon depuis que l’on sait que l’honorable commerçant qui lui taille des costars sur mesures (avant que nous le fassions nous-mêmes) se fait payer par un anonyme ami qui lui veut du bien. 13 000 euros pour deux costumes livrés en février dernier, il n’y a pas de quoi en faire une montagne et comme d’habitude, notre Fillon répond avec une précision minutieuse aux interrogations des journalistes : « et alors ? ». Et alors, en effet ! Quand on a pris pour habitude de s’en mettre plein les poches avec les deniers publics ou privés, on a effectivement besoin de beaucoup de poches, ce qui explique parfaitement que cela nécessite d’avoir de nombreux costumes. Cette explication d’une limpidité totale devrait largement suffire à dissiper tout malentendu.

Une fois de plus, Fillon se moque du monde et chaque jour, nous avons droit à des informations illustrant non seulement la cupidité du personnage, sa tartufferie cynique et insultante pour tous les français qui ont du mal à joindre les deux bouts, ses dérobades incessantes pour échapper aux questions légitimes que chacun doit se poser avant de choisir celle ou celui qui prétend gouverner.

Plus que deux jours à attendre avant une mise en examen souhaitée par tous ceux qui continuent à espérer un minimum d’honnêteté et de vertu chez les responsables politiques.

dr

Partager cet article

Repost 0
Published by lahune - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LA HUNE
  • LA HUNE
  • : humeurs, bonnes ou mauvaises, mais à consommer sans modération!
  • Contact

Profil

  • lahune

Abonnement

Abonnez vous en cliquant sur l'espace "Abonnement" situé en bas à droite

Faites connaître à voscontacts et invitez les à nous rejoindre

Recherche

La Hune, pourquoi ?

La hune, sur les anciens navires, c’était la petite plate-forme située en haut du mât sur laquelle on envoyait un matelot pour surveiller la mer, les autres bateaux, voir s’il y avait des récifs… aujourd’hui, alors que les nuages de la crise économique ne cessent d’inquiéter, alors que celui qui a été élu capitaine du vaisseau « France » et ses courtisans semblent plus doués pour faire du vent plutôt que de s’occuper à rendre un peu moins pénibles les conditions dans lesquelles rame un équipage qui pourtant, avait souhaité atteindre de nouveaux horizons… disposer d’une modeste hune supplémentaire ne saurait faire de mal ; c’est la petite finalité d’un ènième blog comme celui-ci.

 

La hune, c’est aussi la « une » des journaux écrits, radios et télévisions, avec un « h » en plus… un h, parfois peut être aussi une hache, non pour pourfendre les journalistes qui dans leur ensemble font leur travail avec beaucoup de conscience, mais de temps en temps, pour rappeler que la médiatisation outrancière de l’information, sa mise en scène à grands coups de paillettes au mépris de règles élémentaires de ce qui doit être prioritaire, doivent être dénoncées comme la vigie le faisait du haut de la hune pour indiquer un danger.

 

Enfin, dans la pénombre dans laquelle nous tentons de nous diriger, on peut caresser le rêve que grâce à tous ceux qui apporteront leur contribution, la hune sera là de temps en temps pour donner un peu plus de clarté « hunaire » au milieu de la nuit dans laquelle voudraient nous laisser dormir des femmes et des hommes politiques de tous bords…

 

A vos plumes, mille sabords !

Bonnes Feuilles ...

Catégories

Les Copains D'abord