Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 12:35

Mélenchon est-il devenu fou ? Mélenchon qui a toujours exprimé une intransigeance sans limite dans son opposition à l’extrême-droite refuse aujourd’hui de se prononcer publiquement sur le choix à faire au deuxième tour de l’élection présidentielle entre l’héritière (à tous les points de vue) du fondateur du front national et un ancien ministre dont l’attachement à la social-démocratie et à ses valeurs républicaines ne peut être mise en doute. Est-ce Mélenchon qui fuit ainsi les responsabilités élémentaires qu’on attend de tout prétendant, même malheureux, à gouverner le pays, est-ce Mélenchon ou un énième de ses hologrammes qui se serait égaré sur les chemins de la déraison ?

Ce n’est pas la première fois que Mélenchon change de file sans mettre de clignotant. Est-ce une conséquence de la conduite en état d’ivresse du pouvoir qui, au terme d’une campagne assez bien menée, l’a conduit à la frontière d’une qualification pour le deuxième tour ? Est-ce la déception que connaissent les athlètes aux jeux olympiques lorsqu’ils terminent à la quatrième place, sans obtenir la moindre médaille et qui expliquerait une remontée d’acidité gastrique consécutive à une défaite mal digérée, avec pour conséquence les accès de mauvaise humeur dont il est coutumier ?

Ce qui est particulièrement grave, c’est que Mélenchon peut entraîner une partie de son électorat sur le sentier catastrophique du fascisme rampant de la famille Le Pen. Cette sorte de ni-ni peut séduire quelques nunuches égarés à la mémoire vacillante, quelques lycéens en quête d’émotions face aux gendarmes mobiles, quelques électeurs perdus dans la sémantique au point de penser qu’avoir travaillé quelques années dans une banque est aussi infâmant qu’avoir baigné toute sa vie dans le racisme jusqu’à en faire son fonds de commerce et sa profession (de foi). L’abstention préconisée par certains soutiens de Mélenchon est une folie et une fois de plus, le paravent d’internet permet à quelques lâches manipulateurs d’opinion de mettre à égalité le fascisme abject et la démocratie républicaine. Se taire, s’abstenir face au danger fasciste est une lâcheté impardonnable.

Mais Mélenchon est-il vraiment devenu fou ? Probablement pas.

Et si tout ceci n’était qu’un pari politique pervers consistant à considérer que la victoire de Macron étant hautement probable, il faudrait faire en sorte que celle-ci soit la plus courte possible, afin de fragiliser le nouveau président, lui pourrir son mandat dès son accession au pouvoir et reconstruire sur les décombres du PS une opposition de « vraie gauche » dont Mélenchon s’imposerait comme le leader naturel ou plus exactement, naturellement maximo. Ainsi, le bon docteur Jean-Luc qui s’autoproclamait le plus redoutable adversaire de Marine Le Pen quand il avait été la défier sur ses terres électorales (avec le succès qu’on sait) serait aussi mister hydre, l’hydre nageant aujourd’hui dans les basses eaux du marécage politique pour mieux se repaitre demain de ses futures victimes.

Le pari est pervers mais il est surtout dangereux pour les plus faibles, les immigrés, les réfugiés, les retraités, les entreprises. Ce pari est fou car si Le Pen parvient au pouvoir, ce sera irrémédiable et le mal sera installé pour longtemps, en premier lieu au détriment des nunuches égarés ou des lycéens matraqués.

Moi, je ne parierai pas, mister hydre ; je voterai Macron sans la moindre hésitation.

dr

Partager cet article

Repost 0
Published by lahune
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LA HUNE
  • LA HUNE
  • : humeurs, bonnes ou mauvaises, mais à consommer sans modération!
  • Contact

Profil

  • lahune

Abonnement

Abonnez vous en cliquant sur l'espace "Abonnement" situé en bas à droite

Faites connaître à voscontacts et invitez les à nous rejoindre

Recherche

La Hune, pourquoi ?

La hune, sur les anciens navires, c’était la petite plate-forme située en haut du mât sur laquelle on envoyait un matelot pour surveiller la mer, les autres bateaux, voir s’il y avait des récifs… aujourd’hui, alors que les nuages de la crise économique ne cessent d’inquiéter, alors que celui qui a été élu capitaine du vaisseau « France » et ses courtisans semblent plus doués pour faire du vent plutôt que de s’occuper à rendre un peu moins pénibles les conditions dans lesquelles rame un équipage qui pourtant, avait souhaité atteindre de nouveaux horizons… disposer d’une modeste hune supplémentaire ne saurait faire de mal ; c’est la petite finalité d’un ènième blog comme celui-ci.

 

La hune, c’est aussi la « une » des journaux écrits, radios et télévisions, avec un « h » en plus… un h, parfois peut être aussi une hache, non pour pourfendre les journalistes qui dans leur ensemble font leur travail avec beaucoup de conscience, mais de temps en temps, pour rappeler que la médiatisation outrancière de l’information, sa mise en scène à grands coups de paillettes au mépris de règles élémentaires de ce qui doit être prioritaire, doivent être dénoncées comme la vigie le faisait du haut de la hune pour indiquer un danger.

 

Enfin, dans la pénombre dans laquelle nous tentons de nous diriger, on peut caresser le rêve que grâce à tous ceux qui apporteront leur contribution, la hune sera là de temps en temps pour donner un peu plus de clarté « hunaire » au milieu de la nuit dans laquelle voudraient nous laisser dormir des femmes et des hommes politiques de tous bords…

 

A vos plumes, mille sabords !

Bonnes Feuilles ...

Catégories

Les Copains D'abord