Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 15:31

 

En acceptant de tresser des couronnes de lauriers à son ami Poutine, Gérard Depardieu se fait véritablement l’avocat du diable. Il faut singulièrement avoir perdu toute mesure pour oublier à ce point les assassinats, les incarcérations politiques, la censure des médias dont se rend coupable quotidiennement le maître diablotin du Kremlin. On ne sait pas encore si l’acteur va réellement choisir la nationalité russe mais le mal est fait, d’ores et déjà.

On imagine dans quel désarroi doivent se trouver tous ceux qui, de plus ou moins bonne foi, ont cru bon de soutenir le Thénardier du cinéma français. C’est une chose de voler à son secours en l’érigeant en victime expiatoire des riches, injustement maltraitée par un gouvernement dogmatique et sectaire. C’en est une autre d’entendre sans broncher que la pseudo victime est disposé à faire don de sa citoyenneté au pays le plus offrant, pour quelques roubles de plus et en faisant fi de toute considération démocratique ou humanitaire. Depardieu va-t-il renier d’un même coup son père communiste et sa mère-patrie, c’est son affaire et chacun le jugera. En lui offrant généreusement un passeport russe contre un renvoi d’ascenseur, Poutine lui donne l’occasion d’entrer dans le club des grandes fortunes russes, c’est à dire en quelque sorte, un très gros roublard ! Voilà au moins une réputation que Depardieu ne devra qu’à lui-même !

On ne sait pas si Dieu existe et s’il réside au ciel. On sait maintenant en revanche, que Depardieu ne cherche que le paradis fiscal et que ce faisant, il a entamé sa descente aux enfers,  aux yeux de beaucoup de citoyens français, mais pas seulement. L’ancien intermittent du spectacle va devenir un inter-minable. Finalement, c’est triste à pleurer. Rater ainsi le dernier métro, quel gâchis !

Au fait, Poutine libérerait-il les Pussy Riot en échange de Depardieu si on leur offrait un passeport français ?

 

dr

Partager cet article

Repost 0
Published by lahune - dans économie-social
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LA HUNE
  • LA HUNE
  • : humeurs, bonnes ou mauvaises, mais à consommer sans modération!
  • Contact

Profil

  • lahune

Abonnement

Abonnez vous en cliquant sur l'espace "Abonnement" situé en bas à droite

Faites connaître à voscontacts et invitez les à nous rejoindre

Recherche

La Hune, pourquoi ?

La hune, sur les anciens navires, c’était la petite plate-forme située en haut du mât sur laquelle on envoyait un matelot pour surveiller la mer, les autres bateaux, voir s’il y avait des récifs… aujourd’hui, alors que les nuages de la crise économique ne cessent d’inquiéter, alors que celui qui a été élu capitaine du vaisseau « France » et ses courtisans semblent plus doués pour faire du vent plutôt que de s’occuper à rendre un peu moins pénibles les conditions dans lesquelles rame un équipage qui pourtant, avait souhaité atteindre de nouveaux horizons… disposer d’une modeste hune supplémentaire ne saurait faire de mal ; c’est la petite finalité d’un ènième blog comme celui-ci.

 

La hune, c’est aussi la « une » des journaux écrits, radios et télévisions, avec un « h » en plus… un h, parfois peut être aussi une hache, non pour pourfendre les journalistes qui dans leur ensemble font leur travail avec beaucoup de conscience, mais de temps en temps, pour rappeler que la médiatisation outrancière de l’information, sa mise en scène à grands coups de paillettes au mépris de règles élémentaires de ce qui doit être prioritaire, doivent être dénoncées comme la vigie le faisait du haut de la hune pour indiquer un danger.

 

Enfin, dans la pénombre dans laquelle nous tentons de nous diriger, on peut caresser le rêve que grâce à tous ceux qui apporteront leur contribution, la hune sera là de temps en temps pour donner un peu plus de clarté « hunaire » au milieu de la nuit dans laquelle voudraient nous laisser dormir des femmes et des hommes politiques de tous bords…

 

A vos plumes, mille sabords !

Bonnes Feuilles ...

Catégories

Les Copains D'abord