Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 12:11

« Et la tendresse, bordel ? » est le titre d’un film français sorti en 1979, dans lequel on peut entendre Jean-Luc Bideau dire en commentant un match de boxe à la télévision, « C'est ça le monde mon vieux! Les plus forts qui gagnent, les plus faibles qui s'écrasent et puis les autres qui regardent. »

Et la tendresse, Bordelais ? Ce pourrait être le titre du spectacle pitoyable donné par les supporters Sarkozystes huant et sifflant Alain Juppé, maire de Bordeaux, qui avait le toupet de demander à nouveau l’application de la règle édictée par les dirigeants du parti, à savoir, l’organisation de primaires ouvertes. Les siffleurs n’étaient guère différents des spectateurs de salles de boxe réclamant le KO de l’adversaire de leur champion.

Nul n’est prophète en son pays, serait-on tenté de dire, sauf qu’en la circonstance, et à en croire le journal Libération, les siffleurs n’étaient pas spécialement Bordelais mais étaient majoritairement constitués de sarkozystes venus de tout le grand sud-ouest et même de Bretagne, acheminés dans des cars mis à leur disposition (par qui ?) et venus là pour idolâtrer le chef. Ces procédés, dignes des déplacements des supporters du PSG, s’apparentent plus aux techniques de la CGT qu’au fonctionnement normal d’un parti démocratique. Si nul n’est prophète en son pays, Sarkozy tenait, lui, très bien le rôle du faux prophète, du faux ami, bref, du faux cul qui a tout fait pour entraîner son rival dans un traquenard. Car qui pourrait croire, connaissant la perversité de ses comportements politiques, que tout cela n’était pas orchestré ?

Comme nous l’écrivions sur  La hune le 15 octobre, le coup d’Etat interne à l’UMP est en bonne voie.

Pas sûr cependant qu’en fin de compte, l’arroseur ne devienne pas l’arrosé, lorsque les électeurs de la primaire de l’UMP devront faire le choix raisonné de leur candidat. Et s’ils ont besoin d’un tuyau d’arrosage, La hune prêtera volontiers un Karcher…

 

dr

Partager cet article

Repost 0
Published by lahune - dans économie-social
commenter cet article

commentaires

ML 24/11/2014 15:03

Peu initié aux belles lettres qu'il a même tendance à mépriser, car il préfère le clinquant au beau, Sarkozy n'a pas bien compris le message qui lui a été adressé en mai 2012. Il a entendu "dégage"
après maintes et maintes lecture. Ni plus ni moins que ce qu'ont entendu les petits chefs renvoyés par les printemps arabes. Mais se croyant autorisé à nous remettre une couche d'arrogance en nous
imposant la saison 2. Puisqu'il faut lui mettre les points sur les I, c'est plutôt à la vidange qu'on a envie de l'expédier, lui et ses petites et très grosses affaires dont il se moquait "mais qui
peut croire à ça", en jouant les faux septiques.

Claude Dapei 24/11/2014 14:08

Je ne tiens pas la Sarkozie en haute estime et j'en déteste même un certain nombre de dirigeants mais là, on touche au sublîme !
Juppé reçoit Sarko dans sa bonne ville de Bordeaux. Il lui fait "l'amitié" de participer à son meeting et se voit victime d'une bronca ahurissante sous l'oeil amusé de l'amuseur public Sarkozy
heureux comme un enfant devant son jouet.
Cette trahison classe définitivement Sarko dans le clan des salopards.
Et que penser de sa prochaine candidature à la présidentielle ?
Et que penser d'un face-à-face probable de deux salopards : Sarko vs Le Pen ?
Putain la France est mal barrée !!!
CD

Présentation

  • : LA HUNE
  • LA HUNE
  • : humeurs, bonnes ou mauvaises, mais à consommer sans modération!
  • Contact

Profil

  • lahune

Abonnement

Abonnez vous en cliquant sur l'espace "Abonnement" situé en bas à droite

Faites connaître à voscontacts et invitez les à nous rejoindre

Recherche

La Hune, pourquoi ?

La hune, sur les anciens navires, c’était la petite plate-forme située en haut du mât sur laquelle on envoyait un matelot pour surveiller la mer, les autres bateaux, voir s’il y avait des récifs… aujourd’hui, alors que les nuages de la crise économique ne cessent d’inquiéter, alors que celui qui a été élu capitaine du vaisseau « France » et ses courtisans semblent plus doués pour faire du vent plutôt que de s’occuper à rendre un peu moins pénibles les conditions dans lesquelles rame un équipage qui pourtant, avait souhaité atteindre de nouveaux horizons… disposer d’une modeste hune supplémentaire ne saurait faire de mal ; c’est la petite finalité d’un ènième blog comme celui-ci.

 

La hune, c’est aussi la « une » des journaux écrits, radios et télévisions, avec un « h » en plus… un h, parfois peut être aussi une hache, non pour pourfendre les journalistes qui dans leur ensemble font leur travail avec beaucoup de conscience, mais de temps en temps, pour rappeler que la médiatisation outrancière de l’information, sa mise en scène à grands coups de paillettes au mépris de règles élémentaires de ce qui doit être prioritaire, doivent être dénoncées comme la vigie le faisait du haut de la hune pour indiquer un danger.

 

Enfin, dans la pénombre dans laquelle nous tentons de nous diriger, on peut caresser le rêve que grâce à tous ceux qui apporteront leur contribution, la hune sera là de temps en temps pour donner un peu plus de clarté « hunaire » au milieu de la nuit dans laquelle voudraient nous laisser dormir des femmes et des hommes politiques de tous bords…

 

A vos plumes, mille sabords !

Bonnes Feuilles ...

Catégories

Les Copains D'abord