Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 15:25

 

Les petits hommes verts envahissent la planète foot. Ces petits hommes verts, ce sont les juges, qualifiés en d’autres temps de petits pois, qui s’intéressent à des matches probablement truqués et à des transferts de joueurs avec paiement de rétro-commissions au milieu Corse. Gageons que la Justice ira droit au but et saura sanctionner ceux qui le méritent.

Nous avions eu droit, l’an dernier, au match aller opposant Copé à Fillon pour la présidence de l’UMP. Score final, 0 à 0 pour un match vraiment nul. Le match d’aujourd’hui n’est guère plus passionnant mais le comportement des joueurs sur le terrain mériterait que l’arbitre distribue un certain nombre de cartons jaunes ! « J’vais même vous dire un truc et même un truquage… » pourrait même claironner un des postulants.

Certains spectateurs étaient déjà interdits de stade comme Jérôme Cahuzac ou Thomas Thévenoud. 3 supporters UMP (Lucien Degauchy, Bruno Sido et Bernard Brochand), soupçonnés de copinage avec les banquier suisses méritent eux-aussi de partager cette axclusion. On s’aperçoit cependant aujourd’hui qu’ils ne seraient que des petits joueurs à côté de Serge Dassault qui lui, n’hésiterait pas à truquer les matches à coups de millions d’€uros pour faire gagner son équipe de Corbeilles Essonne.

Fillon semble adepte des croche-pieds, sortes de coups pas trop francs décochés au petit ailier qui joue de plus en plus à l’extrême droite du terrain. Ce dernier qui évolue le plus souvent en position de hors-jeu, est actuellement poursuivi par la Commission de discipline de la Fédération pour s’être dopé en 2012, en doublant les doses d’anabolisants tolérés par les normes régissant son budget de campagne. Il n’hésite pas à s’en prendre à l’arbitre, se roule de douleur par terre pour faire croire au public qu’il est l’innocente victime de ses adversaires (ou même partenaires). Pour réaliser quelques passes, au demeurant vraiment téléphonées, il a même changé le numéro figurant sur son maillot en s’attribuant celui d’un certain Paul Bismuth, joueur obscur de l’équipe de Tel Aviv.

D’autres joueurs de l’équipe enchaînent les fautes. Jérôme Lavrilleux qui tente de se refaire une virginité en taclant Fillon par derrière, a commis une faute de main dans la surface de réparation… plus précisément, il a été pris la main dans le sac, imitant son ancien patron soupçonné d’avoir mis lui aussi la main dans le sac d’une certaine Liliane B… Copé qui tente des reprises de volée n’exécute que de pauvres reprises de voleur avec son sponsor Bygmalion.

Pendant ce temps, Juppé reste au-dessus de la mêlée, feignant de croire qu’il participe, lui, à un match de rugby international et non à une rencontre de foot truquée de Ligue 2.

En tout cas, on espère que la Justice qui doit être le seul arbitre saura distribuer un carton rouge avant 2017…

dr

Partager cet article

Repost 0
Published by lahune - dans justice
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LA HUNE
  • LA HUNE
  • : humeurs, bonnes ou mauvaises, mais à consommer sans modération!
  • Contact

Profil

  • lahune

Abonnement

Abonnez vous en cliquant sur l'espace "Abonnement" situé en bas à droite

Faites connaître à voscontacts et invitez les à nous rejoindre

Recherche

La Hune, pourquoi ?

La hune, sur les anciens navires, c’était la petite plate-forme située en haut du mât sur laquelle on envoyait un matelot pour surveiller la mer, les autres bateaux, voir s’il y avait des récifs… aujourd’hui, alors que les nuages de la crise économique ne cessent d’inquiéter, alors que celui qui a été élu capitaine du vaisseau « France » et ses courtisans semblent plus doués pour faire du vent plutôt que de s’occuper à rendre un peu moins pénibles les conditions dans lesquelles rame un équipage qui pourtant, avait souhaité atteindre de nouveaux horizons… disposer d’une modeste hune supplémentaire ne saurait faire de mal ; c’est la petite finalité d’un ènième blog comme celui-ci.

 

La hune, c’est aussi la « une » des journaux écrits, radios et télévisions, avec un « h » en plus… un h, parfois peut être aussi une hache, non pour pourfendre les journalistes qui dans leur ensemble font leur travail avec beaucoup de conscience, mais de temps en temps, pour rappeler que la médiatisation outrancière de l’information, sa mise en scène à grands coups de paillettes au mépris de règles élémentaires de ce qui doit être prioritaire, doivent être dénoncées comme la vigie le faisait du haut de la hune pour indiquer un danger.

 

Enfin, dans la pénombre dans laquelle nous tentons de nous diriger, on peut caresser le rêve que grâce à tous ceux qui apporteront leur contribution, la hune sera là de temps en temps pour donner un peu plus de clarté « hunaire » au milieu de la nuit dans laquelle voudraient nous laisser dormir des femmes et des hommes politiques de tous bords…

 

A vos plumes, mille sabords !

Bonnes Feuilles ...

Catégories

Les Copains D'abord