Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 16:30

 

Les lecteurs de « la hune » (http://lahune.over-blog.fr/) qui n’ont pas toujours l’esprit bien tourné vont évidemment voir dans ce titre une allusion perfide au carnet rose Elyséen qui s’est enrichi d’une nouvelle page cette semaine… et bien non ! …On ne se permettrait pas ici de qualifier la première dame de France de « montagne » ni sa progéniture de « souris »… Quoique…ladite première dame qui est d’une taille très nettement au-dessus de la moyenne est en soi une montagne pour beaucoup d’entre nous, elle qui plane à des altitudes qui resteront à jamais inconnues de son époux… Mais non, mille fois non ! On ne va pas écrire sur ce sujet qui n’en est pas un… quoique (bis)… il est assez croquignolet d’observer que notre impératrice de la chanson murmurée a choisi de mettre bas à la clinique de … « La muette »… Mais non, encore mille fois non, la montagne qui accouche d’une souris, définitivement, ce n’est pas Carlita.

 

Le titre qui aurait en fait mieux convenu, c’est « le sommet qui a accouché d’une souris ». Rappelons-nous seulement qu’il y a à peine une dizaine de jours, le petit Président, qui voulait couvrir les voix entrant et sortant des urnes des primaires socialistes, avait annoncé que le sommet européen qui devait se tenir le dimanche 23 octobre déboucherait sur de grandes décisions ! On allait voir ce qu’on allait voir ! … et comme d’habitude en effet, on voit ! On voit que rien n’est réglé entre Européens et particulièrement entre la France et l’Allemagne ; on voit que conformément à la méthode Sarkozienne en vigueur depuis 4 ans, on communique mais on ne dit pas la réalité des choses, on se fait sa propre « pub » en pensant que la réalité se pliera aux injonctions des communicants. Cela en dit long sur les pseudo vérités que nous chante le pouvoir depuis des années, qu’il s’agisse des chiffres de la délinquance, de l’affaire Bettencourt, de l’espionnage des journalistes, du financement de la campagne Balladurienne…L’essentiel, pour le pouvoir, est de communiquer en espérant que la réalité qui surgira obligatoirement un jour sera occultée par l’oubli ou par une communication-choc sur des sujets alternatifs…

 

Cette communication qui n’a rien à voir avec l’information sur la réalité des choses fait évidemment des émules… On se souvient encore des propos de François Baboin affirmant l’été dernier que la France ne perdrait jamais son « triple A »… serait-il aussi péremptoire aujourd’hui ? se souviendra-t-il de ses propos dans quelques semaines ? A l’évidence, non et on le devine à la lecture de l’interview accordée par le sous marinier Claude Guéant au Figaro de 21 octobre : « Le rapport de Moody's reconnaît les efforts de la France. Mais les promesses folles du PS ont une influence sur la façon dont les agences de notation regardent la France… ». CQFD, si la France venait à perdre son triple A, ce ne serait pas en raison de l’état réel de notre situation financière mais à cause de l’éventualité de l’arrivée au pouvoir des socialistes et de leur projet irréaliste. Deuxième leçon à l’usage des électeurs que l’on tire des propos du Guéant jaune : Si la France veut conserver le triple A, elle doit voter Sarkozy en 2012, puisque selon notre ministre, les agences de notation en feraient une condition… Quelle belle leçon de démocratie ! Il ne manque au fond qu’une seule chose, c’est de nous préciser pour quelle agence de notation parmi les trois qui font le marché, il vaudrait mieux voter. Faisons confiance à Guéant pour qu’il organise des « primaires » de telle sorte que les Français désignent leur agence préférée ! 

 

 

 

On était parti d’un carnet rose mais l’actualité vient à point pour nous rappeler que sous ce carnet aux couleurs tendres, se cache un cahier de brouillon qui relate les méandres de la politique menée depuis quatre ans… improvisations, non-respect des lignes (les promesses), contradictions, avec en prime quelques grosses taches qu’on tente évidemment d’attribuer au voisin ! Mon Dieu, faites que ce cancre ne redouble pas !

 

 

dr

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lahune - dans international
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LA HUNE
  • LA HUNE
  • : humeurs, bonnes ou mauvaises, mais à consommer sans modération!
  • Contact

Profil

  • lahune

Abonnement

Abonnez vous en cliquant sur l'espace "Abonnement" situé en bas à droite

Faites connaître à voscontacts et invitez les à nous rejoindre

Recherche

La Hune, pourquoi ?

La hune, sur les anciens navires, c’était la petite plate-forme située en haut du mât sur laquelle on envoyait un matelot pour surveiller la mer, les autres bateaux, voir s’il y avait des récifs… aujourd’hui, alors que les nuages de la crise économique ne cessent d’inquiéter, alors que celui qui a été élu capitaine du vaisseau « France » et ses courtisans semblent plus doués pour faire du vent plutôt que de s’occuper à rendre un peu moins pénibles les conditions dans lesquelles rame un équipage qui pourtant, avait souhaité atteindre de nouveaux horizons… disposer d’une modeste hune supplémentaire ne saurait faire de mal ; c’est la petite finalité d’un ènième blog comme celui-ci.

 

La hune, c’est aussi la « une » des journaux écrits, radios et télévisions, avec un « h » en plus… un h, parfois peut être aussi une hache, non pour pourfendre les journalistes qui dans leur ensemble font leur travail avec beaucoup de conscience, mais de temps en temps, pour rappeler que la médiatisation outrancière de l’information, sa mise en scène à grands coups de paillettes au mépris de règles élémentaires de ce qui doit être prioritaire, doivent être dénoncées comme la vigie le faisait du haut de la hune pour indiquer un danger.

 

Enfin, dans la pénombre dans laquelle nous tentons de nous diriger, on peut caresser le rêve que grâce à tous ceux qui apporteront leur contribution, la hune sera là de temps en temps pour donner un peu plus de clarté « hunaire » au milieu de la nuit dans laquelle voudraient nous laisser dormir des femmes et des hommes politiques de tous bords…

 

A vos plumes, mille sabords !

Bonnes Feuilles ...

Catégories

Les Copains D'abord