Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 07:10

Du haut de son mât, La Hune a jeté un œil interloqué sur cette information de Libération reprise par 20 MINUTES.fr ce 11 octobre 2011. Pour mieux connaître les protagonistes de cette petite affaire entre amis, elle a visité aussi les pages de Wikipédia, et vous en livre quelques extraits en fin d’article.   ML 

JUSTICE -Pour faire obstacle à une procédure visant deux proches de Nicolas Sarkozy, le parquet veut les voir bénéficier de l'immunité présidentielle... 20 MINUTES.fr

 

L’immunité présidentielle ne protège pas que le président de la République, mais aussi «la présidence de la République» et ses collaborateurs éventuels. C’est en tout cas ce que veut faire croire le parquet. Comme le rapporte ce mardi un article de Libération, la chambre de l’instruction examinait lundi la procédure pénale visant deux proches de Nicolas Sarkozy, à la demande du parquet. Celui-ci souhaite empêcher le juge Serge Tournaire d’enquêter sur Patrick Buisson et Emmanuelle Mignon, deux anciens collaborateurs du chef de l’Etat.

Il s’agit de l’affaire des sondages de l’Elysée: en juin 2007, une convention est signée au nom de la présidence par Emmanuelle Mignon, ex-directrice de cabinet de Nicolas Sarkozy, avec la société Publifact études, dirigée par Patrick Buisson, alors conseiller du président de la République. Problème: il n’y a pas eu d’appel d’offres précédant cette signature, procédure obligatoire au vu des montants en jeu. Patrick Buisson aurait donc pu bénéficier du favoritisme de l’Elysée.

En mars dernier, le procureur Jean-Claude Marin avait fait appel de la décision du juge d’instruction Serge Tournaire d’ouvrir une enquête sur cette affaire, au motif que les personnes visées par l’enquête, Emmanuelle Mignon et Patrick Buisson, ont agi au nom de la présidence. C’est cet appel qui était présenté ce lundi devant la chambre d’instruction. L’immunité du président, pour le parquet, «doit prendre en compte l’intervention possible de collaborateurs».

«Le parquet se ridiculise»

«Le parquet brandit un parapluie parce qu'il est démuni» dans cette affaire, estime Jérôme Karsenti, avocat de l'association Anticor à l'origine de la plainte visant les deux proches du chef de l'Etat. Mais son interprétation de l'immunité présidentielle «est complètement délirante juridiquement», poursuit l'avocat, joint par 20Minutes. «L'immunité ne peut être qu'exceptionnelle, elle est attachée à la personne du président de la République. On assiste à une réelle instrumentalisation du parquet, qui se ridiculise. Il doit s'en rendre compte, mais il accepte ce rôle de serviteur du pouvoir politique en place.»

Pour Me Karsenti, il y a deux suites possibles à l'affaire. «Soit la cour d'appel infirme l'ordonnance du juge, et on ira en cassation. Soit la cour d'appel confirme l'ordonnance du juge. Mais dans ce cas, le parquet est également capable de se pourvoir en cassation.» Comme le souligne Libération, en cas de pourvoi, la Cour de cassation ne pourrait rendre une décision avant le printemps 2012. Trop tard pour gêner la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

N. Bé.

Emmanuelle Mignon, née en 1968, est une haute fonctionnaire française. Entre mai 2007 et juillet 2008, elle fut directrice du cabinet du président de la République Nicolas Sarkozy, puis elle a été nommée conseiller auprès du président de la République, le 28 juillet 2008, avant de retourner au Conseil d'État le 5 décembre 2009

En 2002, elle est nommée conseillère au cabinet du ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy, chargée des questions juridiques et des libertés publiques

En mars 2004, elle suit Nicolas Sarkozy au ministère de l'économie et des finances, où elle a notamment la responsabilité de la concurrence et de l'accord sur la baisse des prix.

En novembre 2004, elle devient directrice des études de l'UMP : elle est chargée des discours et de l'élaboration du projet de l'UMP en vue des élections présidentielle et législatives de 2007

Elle a ainsi présenté ses idées dans Le Monde du 7 septembre 2004 : « J'ai toujours été conservatrice, j'aime l'ordre. Je crois à l'initiative individuelle, à l'effort personnel et, en matière économique, à la main invisible du marché ». Concernant le terme « conservatrice », elle précise : « Il faut le comprendre dans le sens britannique. » La même année, elle se déclare en faveur d’une privatisation totale de l’éducation nationale.

Le 19 mai 2010, Emmanuelle Mignon rejoint Front Line, société holding de Luc Besson, pour prendre en charge la Direction de la stratégie et du développement. Le 19 juillet 2011, elle devient secrétaire générale du groupe EuropaCorp du cinéaste.

Elle a également été commissaire nationale guide aux Scouts unitaires de France dans les années 1990, considérant en janvier 2006 que « [sa] vie scoute [lui] a appris que le service du bien public fait partie des missions du chrétien. Il n'y a pas incompatibilité.

Le 16 mai 2007, le jour de son investiture à la présidence de la République, Nicolas Sarkozy la nomme directrice de son cabinet. Le 26 septembre 2007, elle est nommée, comme l'était son prédécesseur, présidente du conseil d'administration du domaine national de Chambord

  •  2007 Dans le monde entier, les scouts célèbrent le centenaire du scoutisme. En France, les SUF participent à de nombreux rassemblements inter-mouvements. À la Pentecôte (du 28 au 28 mai), 17 300 SUF se réunissent dans les bois de Chambord pour les journées nationales, dans un vaste camp de plus de 2 500 tentes.

Wikipédia

 

Patrick Buisson est un journaliste français, né le 19 avril 1949 à Paris. Spécialiste des études d'opinion, conseiller du président de la République Nicolas Sarkozy, il est aussi directeur général de la chaîne Histoire depuis 2007.

Décoré par le président de la République au titre de chevalier de la Légion d'honneur, le 24 septembre 2007,[] il dirige la chaîne Histoire (détenue à 100 % par le groupe TF1) depuis octobre 2007.

Son engagement politique débute au lycée où, marqué par la guerre d'Algérie, il refuse de respecter une minute de silence après un attentat meurtrier de l'OAS. Durant ses études, il devient vice-président de la Fédération nationale des étudiants de France (FNEF), et s'oppose au Mouvement du 22 Mars en 1968 aux côtés d'Alain Renault.[]

Lorsqu'il dirige Minute de 1986 à 1987, il œuvre alors au rapprochement de toutes les droites, déclarant que « Le Pen, le RPR et le PR, c'est la droite. Souvent, c'est une feuille de papier à cigarettes qui sépare les électeurs des uns ou des autres ». Selon son analyse, « les électeurs du FN sont pour l'essentiel d'anciens électeurs du RPR déçus par le recentrage et l'évolution pro-européenne de Chirac, pour le reste d'anciens communistes nostalgiques du temps où le PC était conservateur, autoritaire et nationaliste ». Remercié de Minute, il devient directeur de la rédaction générale de Valeurs actuelles en 1987.

Après quinze ans de presse écrite, il s'oriente vers le conseil aux hommes politiques. Il devient conseiller de Jimmy Goldsmith et de Philippe de Villiers dont il dirige la campagne pour les élections européennes de 1994 et la campagne présidentielle de 1995, en axant les discours vers l'aile droite du RPR par l'affirmation du  souverainisme.

Ayant prédit la victoire du « non » à 55 % au référendum français sur le traité constitutionnel européen, il est approché par Nicolas Sarkozy en 2005, alors ministre de l'Intérieur, qui en fait un de ses proches conseillers, équilibrant le gaullisme social d'Henri Guaino, rédacteur des principaux discours de sa campagne présidentielle. Sans poste officiel à l'Élysée, à sa demande, il demeure cependant un collaborateur très écouté du nouveau président de la République, et quitte l'antenne de LCI. Dès lors, Patrick Buisson guide les choix de Nicolas Sarkozy, notamment sur la création du ministère de l'Identité nationale (et de l'Immigration) ou encore dans la conquête du vote Front national via l'élaboration d'un discours sécuritaire ad hoc.

À la tête du cabinet Publifact, Patrick Buisson a facturé en 2008 à l'Élysée un total de 130 autres factures pour des conseils, dont une quinzaine de sondages réalisés par OpinionWay et publiés par Le Figaro et LCI, pour un prix de 392 288 euros. Selon la Cour des comptes, le total de ses prestations a atteint la somme de 1,5 million d’euros pour l'année 2008. Le 23 juillet le PS demande la création d'une commission d'enquête.

Selon Le Monde, c'est sa proximité avec le président de la République qui aurait permis à la chaîne Histoire de recevoir, entre 2008 et 2009, 270 000 euros de la part du ministère de la Culture

Wikipedia

 

Pas d'autres commentaires...

Partager cet article

Repost 0
Published by lahune - dans justice
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LA HUNE
  • LA HUNE
  • : humeurs, bonnes ou mauvaises, mais à consommer sans modération!
  • Contact

Profil

  • lahune

Abonnement

Abonnez vous en cliquant sur l'espace "Abonnement" situé en bas à droite

Faites connaître à voscontacts et invitez les à nous rejoindre

Recherche

La Hune, pourquoi ?

La hune, sur les anciens navires, c’était la petite plate-forme située en haut du mât sur laquelle on envoyait un matelot pour surveiller la mer, les autres bateaux, voir s’il y avait des récifs… aujourd’hui, alors que les nuages de la crise économique ne cessent d’inquiéter, alors que celui qui a été élu capitaine du vaisseau « France » et ses courtisans semblent plus doués pour faire du vent plutôt que de s’occuper à rendre un peu moins pénibles les conditions dans lesquelles rame un équipage qui pourtant, avait souhaité atteindre de nouveaux horizons… disposer d’une modeste hune supplémentaire ne saurait faire de mal ; c’est la petite finalité d’un ènième blog comme celui-ci.

 

La hune, c’est aussi la « une » des journaux écrits, radios et télévisions, avec un « h » en plus… un h, parfois peut être aussi une hache, non pour pourfendre les journalistes qui dans leur ensemble font leur travail avec beaucoup de conscience, mais de temps en temps, pour rappeler que la médiatisation outrancière de l’information, sa mise en scène à grands coups de paillettes au mépris de règles élémentaires de ce qui doit être prioritaire, doivent être dénoncées comme la vigie le faisait du haut de la hune pour indiquer un danger.

 

Enfin, dans la pénombre dans laquelle nous tentons de nous diriger, on peut caresser le rêve que grâce à tous ceux qui apporteront leur contribution, la hune sera là de temps en temps pour donner un peu plus de clarté « hunaire » au milieu de la nuit dans laquelle voudraient nous laisser dormir des femmes et des hommes politiques de tous bords…

 

A vos plumes, mille sabords !

Bonnes Feuilles ...

Catégories

Les Copains D'abord