Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 17:12

Les nouvelles aventures de Marraine Lapine (2)

Kiev est en nuque raide

 

 

« Papa, est-ce qu’on pourrait aller en vacances en nuque raide?» demande la petite Marraine à Le Pen père. La petite Marraine dont les connaissances géopolitiques sont à la mesure de celles qu’elle affiche en économie ne sait pas encore qu’au FN, ce serait la souplesse de l’échine qui serait de rigueur  plutôt que la nuque raide. Quant à l’Ukraine, elle préfère courageusement laisser ses adjoints en parler, tant que l’horizon n’est pas assez dégagé pour lui permettre de déclarer d’une manière péremptoire qu’elle avait toujours prédit ce qu’elle a découvert la veille…

 

Marraine Lapine n’aime pas l’Europe, on le sait depuis longtemps. A ce titre, elle fourbit ses armes pour récupérer, à l’occasion des élections européennes du printemps prochain, les voix des anti-européens de tout poil, les abstentions, les bulletins blancs ou nuls, afin d’apparaître comme leur porte-parole et son parti, le FN, comme plus grand parti de France… Marraine Lapine est donc hostile à toute idée d’ouverture de l’Europe à d’autres pays et à ce titre, elle ne peut cautionner l’opposition Ukrainienne favorable à un rapprochement avec l’Union Européenne. Exercice cependant délicat car manifestement, l’opinion française n’est pas indifférente à la situation de ce pays et considère même que la médiation de l’Union Européenne pour parvenir à un début de retour au calme est plutôt positive.

Courage, fuyons ce débat estime sans doute Marraine Lapine, qui a laissé Florian Phillipot propager le point de vue du parti qui se résume à : l’Union européenne devait «se retirer» d’Ukraine. Il juge «idiot» le fait de menacer de sanctions les dirigeants responsables des violences à Kiev et recommande de «remettre la Russie dans le jeu.» Le petit Phillipot termine en rendant hommage à Vladimir Poutine qui  a quand même rétabli l’Etat russe, a rétabli l’économie russe, a remis son pays sur la scène internationale…

 

En pleine campagne des municipales et même si Tarascon reste assez éloigné de Kiev, ce genre de propos pourrait paraître un peu indigeste pour l’électeur moyen du FN qui ne partage pas forcément l’admiration de Philippot pour Poutine. Marraine doit donc s’empresser de recentrer son discours sur Tarascon. " Nous sommes chez nous, nous avons envie de vivre chez nous, Français en France !" s’est-elle écriée, ajoutant qu’il fallait pouvoir remettre en cause le tabou du dogme du processus d’immigration selon lequel, d’après elle, il est obligatoire d'accepter tous ceux qui veulent avoir la gentillesse de venir, de subvenir à leurs besoins, de leur faire de la place, de leur donner une priorité d'accès au logement ou à l'emploi".

 

L’admiration du FN pour les dictateurs de la planète n’est pas nouvelle et son souhait d’instaurer en France un régime autoritaire ne constitue pas un scoop. Mais plutôt que d’écouter les tartarinades de la Tarasconne de service du 22 février dernier (Wikipédia nous suggère que l’on doit dire Tarasconnaise, est-ce bien exact ?), les 34% de français soi-disant proches des idées du FN devraient savoir qu’en cas de retrait de la zone Euro, le retour du franc génèrerait une inflation dont, comme d’habitude, ce sont les catégories populaires qui pâtiraientent les premières ; Ils seraient bien inspirés de comprendre que l’arrêt de l’immigration poserait évidemment des problèmes de nombre de cotisants aux caisses de retraite, d’assurance chômage et de sécurité sociale, ce qui ferait baisser les prestations dont ils bénéficient. Mais de cela, Marraine ne dit pas un mot, surtout pas à l’électeur franchouillard dont les notions géopolitiques s’arrêtent aux faubourgs de Tarascon.

 

La justice ( !) russe aux ordres de Poutine vient de condamner à 4 années de camp, les hurluberlus qui avaient osé manifester à Moscou aux cris de « la Russie sans Poutine ». Si par malheur pour nous tous, le FN devenait un parti de gouvernement, aurait-on le droit de manifester ici en chantant « la France sans Marraine », sans encourir 4 ans d’incarcération ? Aurait-on le droit de s’interroger sur la fortune douteuse de Le Pen père, l’une des plus importantes détenue par un homme politique français ?... tout comme celle de Poutine qui a su, selon Philippot, redresser si bien l’économie de la Russie… en commençant pas ses petites économies à lui ? Marraine Lapine a réussi, dit-on, à dédiaboliser le FN ; il serait temps que 34% des français se rendent compte que son discours n’est pain bénit que pour de pauvres électeurs qui s’apercevront, trop tard, qu’ils n’étaient bons qu’à se faire plumer.

 

 

dr

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lahune - dans économie-social
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LA HUNE
  • LA HUNE
  • : humeurs, bonnes ou mauvaises, mais à consommer sans modération!
  • Contact

Profil

  • lahune

Abonnement

Abonnez vous en cliquant sur l'espace "Abonnement" situé en bas à droite

Faites connaître à voscontacts et invitez les à nous rejoindre

Recherche

La Hune, pourquoi ?

La hune, sur les anciens navires, c’était la petite plate-forme située en haut du mât sur laquelle on envoyait un matelot pour surveiller la mer, les autres bateaux, voir s’il y avait des récifs… aujourd’hui, alors que les nuages de la crise économique ne cessent d’inquiéter, alors que celui qui a été élu capitaine du vaisseau « France » et ses courtisans semblent plus doués pour faire du vent plutôt que de s’occuper à rendre un peu moins pénibles les conditions dans lesquelles rame un équipage qui pourtant, avait souhaité atteindre de nouveaux horizons… disposer d’une modeste hune supplémentaire ne saurait faire de mal ; c’est la petite finalité d’un ènième blog comme celui-ci.

 

La hune, c’est aussi la « une » des journaux écrits, radios et télévisions, avec un « h » en plus… un h, parfois peut être aussi une hache, non pour pourfendre les journalistes qui dans leur ensemble font leur travail avec beaucoup de conscience, mais de temps en temps, pour rappeler que la médiatisation outrancière de l’information, sa mise en scène à grands coups de paillettes au mépris de règles élémentaires de ce qui doit être prioritaire, doivent être dénoncées comme la vigie le faisait du haut de la hune pour indiquer un danger.

 

Enfin, dans la pénombre dans laquelle nous tentons de nous diriger, on peut caresser le rêve que grâce à tous ceux qui apporteront leur contribution, la hune sera là de temps en temps pour donner un peu plus de clarté « hunaire » au milieu de la nuit dans laquelle voudraient nous laisser dormir des femmes et des hommes politiques de tous bords…

 

A vos plumes, mille sabords !

Bonnes Feuilles ...

Catégories

Les Copains D'abord