Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 09:38

Jeune homme,

 

 

C’est un très vieil homme qui prend la plume aujourd’hui pour écrire au candidat Président et notamment pour exprimer sa déception d’avoir été victime d’une promesse non tenue de votre part… Hier après midi, dimanche 15 avril 2012, à 16 heures pile après la sieste, j’allume mon poste de télévision pour vous écouter et je m’aperçois que votre discours a commencé depuis une demi-heure ! Avec les copains de la maison de retraite, on s’était réunis exprès au foyer avec nos banderoles  pour faire la claque et on s’est rendu compte que vous n’aviez pas commencé à l’heure prévue ! Gérard, le seul socialo de la maison de retraite s’est marré en disant qu’une fois de plus, vous ne teniez pas vos promesses. Lui, il attendait son faux mage de Hollande, comme on l’appelle entre nous parce qu’on est certain que les prévisions économiques des socialos sont erronées… Gérard a continué de se marrer et nous a dit que nous, les vieux, on était juste bons pour servir à voter à droite aux élections tous les cinq ans et que le reste du temps, on comptait pour du beurre ! Il a même ajouté que Sarko était à ce titre un petit malin qui nous jouait « Malice au pays des vermeils » !

 

Heureusement que j’ai pu voir quelques bribes de votre discours, jeune homme ! Bravo d’abord pour les images : le fait qu’elles aient été fournies par l’UMP, donc, complètement contrôlées, a évidemment permis d’approcher la perfection ! Toute cette assistance bien rangée, ces drapeaux agités spontanément au même rythme… ça me rappelait un peu le film des jeux olympiques de 1936… C’est quand même mieux quand ce ne sont pas des journalistes qui font les reportages, ces « corps intermédiaires », comme vous dites, qui font écran entre le peuple et vous !

 

Je n’ai quand même pas beaucoup aimé la dernière phrase de votre discours « aidez moi ! »… Moi qui suis beaucoup plus âgé que vous, jeune homme, je me souviens qu’elle avait déjà été prononcée par le général de Gaulle  le 23 avril 1961 « Françaises, Français, aidez moi ! » avait-il dit pour contrecarrer le putsch des généraux d’Alger. Je trouve quand même assez mal venue cette tentative de récupération de nos morceaux de mémoires de vieux parce que quand même, vous n‘êtes pas de Gaulle ! Ce n’est pas vous faire injure que dire que vous n’en avez pas la stature. Surtout, le général s’opposait alors à l’extrême droite du moment, avec ses nostalgiques de Pétain et de l’Algérie Française, à l’heure où tous vos discours ne visent qu’à tenter de convaincre tous ces enfants de Pétain de voter pour vous en 2012 ! Si je ne peux que saluer la qualité de votre « plume » tenue par Henri Guaino, je demeure quand même étonné que cette plume fasse encore bon ménage avec le goudron de Guéan !

 

Et puis pour finir, ça nous énerve un peu, nous les vieux, que vous persistiez à penser que le seul ressort de notre vote, ce serait la peur de l’insécurité, des rouges, des arabes, des socialos (Gérard, il a beau être socialo, c’est quand même un copain, comme Khaled, le cuisinier ou Yasmina, l’aide-soignante) ! Nous aussi, on est capable de voter par envie et non par peur… et puis, on a aussi des enfants en situation précaire, des petits enfants qui n’arrivent pas à trouver du travail… et ça, ça nous ferait plutôt bien plus peur que le reste… finalement, dimanche prochain, on va peut être voter simplement par envie nous aussi, envie que ça change…

 

Voilà, jeune homme qui ne va pas vous réjouir mais un candidat qui ne respecte pas les horaires de la sieste dans les maisons de retraite, mérite-t-il qu’on vote pour lui ?

 

Bien à vous,

 

 

Mathusalem

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lahune - dans élections 2012
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LA HUNE
  • LA HUNE
  • : humeurs, bonnes ou mauvaises, mais à consommer sans modération!
  • Contact

Profil

  • lahune

Abonnement

Abonnez vous en cliquant sur l'espace "Abonnement" situé en bas à droite

Faites connaître à voscontacts et invitez les à nous rejoindre

Recherche

La Hune, pourquoi ?

La hune, sur les anciens navires, c’était la petite plate-forme située en haut du mât sur laquelle on envoyait un matelot pour surveiller la mer, les autres bateaux, voir s’il y avait des récifs… aujourd’hui, alors que les nuages de la crise économique ne cessent d’inquiéter, alors que celui qui a été élu capitaine du vaisseau « France » et ses courtisans semblent plus doués pour faire du vent plutôt que de s’occuper à rendre un peu moins pénibles les conditions dans lesquelles rame un équipage qui pourtant, avait souhaité atteindre de nouveaux horizons… disposer d’une modeste hune supplémentaire ne saurait faire de mal ; c’est la petite finalité d’un ènième blog comme celui-ci.

 

La hune, c’est aussi la « une » des journaux écrits, radios et télévisions, avec un « h » en plus… un h, parfois peut être aussi une hache, non pour pourfendre les journalistes qui dans leur ensemble font leur travail avec beaucoup de conscience, mais de temps en temps, pour rappeler que la médiatisation outrancière de l’information, sa mise en scène à grands coups de paillettes au mépris de règles élémentaires de ce qui doit être prioritaire, doivent être dénoncées comme la vigie le faisait du haut de la hune pour indiquer un danger.

 

Enfin, dans la pénombre dans laquelle nous tentons de nous diriger, on peut caresser le rêve que grâce à tous ceux qui apporteront leur contribution, la hune sera là de temps en temps pour donner un peu plus de clarté « hunaire » au milieu de la nuit dans laquelle voudraient nous laisser dormir des femmes et des hommes politiques de tous bords…

 

A vos plumes, mille sabords !

Bonnes Feuilles ...

Catégories

Les Copains D'abord