Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 11:22

 

Quand la mer monte, j’ai honte, j’ai honte… cette chanson de Raoul de Godewarsvelde écrite en 1968 retrouve d’autant plus d’actualité que l’artiste était un vrai ch’ti né à Lille et que ses chansons qui se voulaient populaires n’avait rien à voir avec le populisme qui inonde la région depuis une dizaine d’années…

 

La marée brune a envahi le Nord de la France, comme elle continue à déverser ses immondices dans le sud est. On savait que de plus en plus, la Méditerranée devenait une poubelle et l’idéologie du Front National se répand sur ses côtes comme une vermine à laquelle ses habitants s’habituent…

 

A première vue, pourtant, en écoutant les résultats du premier tour des élections législatives du 10 juin, on pouvait se dire qu’avec moins de 14% de voix en sa faveur, le Front National était en régression par rapport aux 18% obtenus par Marine Le Pen à la présidentielle. Certes, mais force est de constater que les messages véhiculés par ses partisans s’insinuent chez les électeurs, au sein des appareils politiques, chez les candidats de droite eux-mêmes. Combattre sur le terrain du Front National est d’autant plus difficile que l’on n’est pas sur le terrain du rationnel : Le Front National n’avance pas des idées mais lance des messages qui n’ont d’autre objet que de mettre en avant des boucs émissaires, que de désigner les soi-disant responsables de la crise, du chômage et de l’insécurité à savoir les immigrés, que d’offrir ainsi des victimes expiatoires en pâture à ses électeurs. La campagne de Marine Le Pen à l’élection Présidentielle a souligné la nullité totale de son programme économique ; il serait salutaire que sur l’ensemble des thèmes abordés par le Front National, la nullité de ses propositions soit systématiquement dénoncée.

 

La porosité des messages véhiculés par le FN est un vrai problème : comme beaucoup d’internautes, plusieurs de lecteurs de « la hune » ont reçu dans leurs boites mail des messages émanant d’officines proches du FN, messages au mieux mensongers, au pire, orduriers voire, au pire du pire, haineux. Ces messages sont transmis par des contacts, électeurs de droite mais probablement de bonne foi, qui ne voient là que l’expression d’idées différentes de la pensée de gauche au lendemain d’une défaite de leur camp. La banalisation de la haine de l’autre fait ainsi son chemin : le slogan se substitue à l’idée, l’apparence médiatique prend la place de la vérité et les tuyaux d’Internet deviennent de gigantesques tout à l’égout pour propager la peste brune.

 

Pendant ce temps, Marine Le Pen distribue les mauvais points en dressant sa liste noire des candidats à abattre. Ce faisant, elle veut nous faire croire que forte des 18% obtenus à la présidentielle, son parti et elle détiennent le pouvoir de faire ou défaire les rois. Nathalie Kosciusko-Morizet risque de faire les frais de la haine Le Peniste pour avoir écrit certaines choses déplaisantes à l’endroit du parti d’extrême-droite. Même si « la hune » n’a pas été souvent complaisante avec l’ancienne porte-parole du candidat Sarkozy, on se dit que cette dernière représente une droite honorable et que l’on préfèrerait qu’elle soit battue à la régulière et non par l’addition malsaine de voix de gauche et d’extrême-droite.

 

Et à propos de la candidature de l’héritière du FN dans le Nord, on se prend à rêver que les électeurs de sa circonscription aient un sursaut de conscience et qu’à défaut de revivre le sabordage de la flotte à Toulon en 1942, ils opèrent le sabotage de la Marine à Hénin Beaumont le dimanche 17 juin…

 

Il serait temps que la mer cesse de monter. Il y a plus toxique encore que les algues vertes.

 

 

dr

 

 

PS pour ceux qui veulent partager le plaisir de réécouter la chanson, un lien parmi d’autres : http://www.dailymotion.com/video/xpk5z9_raoul-de-godewarsvelde-quand-la-mer-monte-1968-scopitone_music?ralg=behavior-meta2#from=playrelon-3

Partager cet article

Repost 0
Published by lahune - dans élections 2012
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LA HUNE
  • LA HUNE
  • : humeurs, bonnes ou mauvaises, mais à consommer sans modération!
  • Contact

Profil

  • lahune

Abonnement

Abonnez vous en cliquant sur l'espace "Abonnement" situé en bas à droite

Faites connaître à voscontacts et invitez les à nous rejoindre

Recherche

La Hune, pourquoi ?

La hune, sur les anciens navires, c’était la petite plate-forme située en haut du mât sur laquelle on envoyait un matelot pour surveiller la mer, les autres bateaux, voir s’il y avait des récifs… aujourd’hui, alors que les nuages de la crise économique ne cessent d’inquiéter, alors que celui qui a été élu capitaine du vaisseau « France » et ses courtisans semblent plus doués pour faire du vent plutôt que de s’occuper à rendre un peu moins pénibles les conditions dans lesquelles rame un équipage qui pourtant, avait souhaité atteindre de nouveaux horizons… disposer d’une modeste hune supplémentaire ne saurait faire de mal ; c’est la petite finalité d’un ènième blog comme celui-ci.

 

La hune, c’est aussi la « une » des journaux écrits, radios et télévisions, avec un « h » en plus… un h, parfois peut être aussi une hache, non pour pourfendre les journalistes qui dans leur ensemble font leur travail avec beaucoup de conscience, mais de temps en temps, pour rappeler que la médiatisation outrancière de l’information, sa mise en scène à grands coups de paillettes au mépris de règles élémentaires de ce qui doit être prioritaire, doivent être dénoncées comme la vigie le faisait du haut de la hune pour indiquer un danger.

 

Enfin, dans la pénombre dans laquelle nous tentons de nous diriger, on peut caresser le rêve que grâce à tous ceux qui apporteront leur contribution, la hune sera là de temps en temps pour donner un peu plus de clarté « hunaire » au milieu de la nuit dans laquelle voudraient nous laisser dormir des femmes et des hommes politiques de tous bords…

 

A vos plumes, mille sabords !

Bonnes Feuilles ...

Catégories

Les Copains D'abord